Chris WOODING – Frey, tome 2 : L’épave perdue

frey2Titre vo : The Black Lung captain (2010)
Editeur : Bragelonne
Broché paru le 21/10/2011
ISBN : 978-2-35294-525-3
Nbr de pages : 470
Prix constaté : 22.40€

Résumé :

Pour Darian Frey, la chance a tourné. Son équipage et lui en sont réduits à tenter les coups les plus minables pour maintenir leur aéronef à flot. Aussi, quand on lui parle d’une épave débordant des trésors d’une civilisation perdue, Frey est tout ouïe. Bien sûr, le vaisseau en question s’est écrasé au cœur d’une île lointaine et impénétrable, peuplée de bêtes gigantesques et de tribus sauvages. Et il n’est pas le seul à vouloir mettre la main sur la cargaison.

Certains sont prêts à tuer. Frey aura besoin de tous les talents de menteur, de tricheur et de voleur qui ont fait sa renommée. Une mission dangereuse, voire suicidaire. Heureusement, le bon sens ne l’a jamais arrêté…

Ce que j’en ai pensé :

Le premier tome avait été un coup de cœur pour moi, un roman dans le plus pur style du divertissement, plein de peps, d’humour, d’aventures, bref un roman qui met de bonne humeur et fait passer un bon moment ! Ce second tome reprend les mêmes ingrédients et nous emmène dans le sillage de l’équipage du Ketty Jay, qui comme de bien entendu, se retrouve une nouvelle fois embarqué dans des mésaventures rocambolesques. All aboard !

Après les péripéties incroyables du premier tome, on pourrait croire que l’équipage du Ketty Jay se soit finalement bien soudé : il n’en est malheureusement (ou heureusement ?) rien ! Trop de secrets et de non-dits planent au-dessus de chaque membre et justement ce deuxième tome nous propose d’en découvrir un peu plus sur le passé de chacun. En particulier Jez et sa mystérieuse « ascendance » Mane. Les révélations à son sujet sont au cœur du tome et j’ai trouvé l’intrigue principale vraiment intéressante et bien menée. Certains membres se rapprochent, et c’est un sacré revirement de voir Frey se préoccuper de son équipage, lui qui était un peu le « je-m’en-foutiste » par excellence.

Mais ne vous inquiétez pas, Frey garde tout de même son statut d’anti-héros, pour preuve : le roman débute sur les chapeaux de roues et une course-poursuite, Frey est ses compagnons ayant eu la charmante idée de voler des orphelins ! (Cible facile par excellence, il faut bien nourrir son homme !). Le premier chapitre est d’ailleurs hilarant et les réparties fusent avec toujours autant de panache. Action et rebondisements sont au programme, le roman nous emmenant dans une nouvelle mission suicidaire avec magie démoniaque et complots d’illuminés à la clef. C’est toujours aussi jouissif, le steampunk et le roman de piraterie se mariant toujours aussi bien.

Petit bémol à ce second tome cependant, Chris Wooding nous noie à certains moments dans des intrigues secondaires pas franchement intéressantes, trop longues et qui finissent par casser la dynamique du roman. Les passages avec Pinn et son grand rival le chat, qui s’avéraient plutôt drôles dans le premier tome, plombent ici l’intrigue principale. Une espèce de remplissage qui n’avait pas lieu d’être, j’espère que l’auteur rectifiera le tir pour le tome 3 !

Verdict : Bonne pioche

bonne-pioche

Publicités

Tagué:, , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :