Diana ROWLAND – Kara Gillian, tome 1 : La marque du démon

kara-gillian1Broché paru le : 23/03/12
Editeur : Milady
Collection : Bit-Lit
ISBN : 978-2-8112-0682-6
Nb. de pages : 475
Prix constaté : 8.70€

Résumé :
Flic et invocatrice de démons, Kara Gillian est chargée d’enquêter sur une série de meurtres abjects. Convaincue que le tueur a un rapport avec les arcanes, elle compte bien mettre à profit ses pouvoirs occultes pour l’arrêter. Pourtant, cet atout pourrait se retourner contre elle lorsqu’elle invoque sans le vouloir une créature d’une beauté surnaturelle dont le contrôle lui échappe. Kara n’a plus droit à l’erreur, d’autant plus qu’un agent du FBI soupçonneux surveille ses moindres faits et gestes.

Ce que j’en ai pensé :
Enfin un « vrai » roman de Fantasy Urbaine chez Milady, il était temps ! Eh oui, ne vous fiez pas au logo « bit-lit » sur le bouquin, « La marque du démon » fait partie du haut du panier dans le genre, avec certes quelques scènes chaudes par-ci, par-là (2 en tout et pour tout), mais surtout avec un vrai background et une vraie histoire (ici, une enquête fantastico-policière). Le sexe n’occupe pas une place prépondérante au contraire de l’enquête, qui se révèle très bien menée et prenante. Moi qui cherchais quelque chose dans le genre à me mettre sous la dent depuis le roman de Kelly Gay « Charlie Madigan », j’ai enfin trouvé mon bonheur.

  Le roman nous embarque dans la vie de Kara, officier de police à La Nouvelle Orléans et invoqueuse à ses heures perdues. Après une invocation qui tourne mal sans raison apparente, celle-ci se retrouve lancé sur les traces d’un tueur sanguinaire qui avait disparu depuis quelques années. Grâce à ses dons extra-sensoriels, Kara se rend compte que l’assassin se livre à des offrandes de pouvoir et qu’il officie dans les sphères magiques. Elle est donc la seule à pouvoir le traquer…

  Je sais, ça a l’air un peu cliché raconté comme ça, mais ce premier tome est vraiment bien ficelé. L’enquête rappelle un épisode d’une série policière, le côté fantastique en plus. L’auteur nous tient en haleine jusqu’à la dernière page en nous proposant de découvrir les motivations de l’assassin. L’ambiance occulte, tueur en série + meurtres rituels, fonctionne à merveille, et le roman se lit presque d’une traite. J’ai adoré les petites touches d’humour distillé çà et là, et la personnalité de Kara (et son physique qui n’a rien d’exceptionnel), fonceuse mais pas badass pour autant, m’a beaucoup plu. Une héroïne comme je les aime et surtout, j’ai apprécié que l’auteur explique la soudaine et mystérieuse attirance d’un seigneur démon envers une humaine lambda de manière lucide (en gros, il s’est juste servi d’elle). J’ai trouvé ça plus crédible que les je te vois -> je t’aime, comme l’on voit TROP souvent. Un bon moment de détente avec ce qu’il faut de suspense et une fin des plus réussies, sans gnangnanterie !

Verdict : Avec les honneurs (parce que c’est ce que j’attends d’un bouquin sans prise de

tête)

rock

Publicités

Tagué:,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :