Cassandra CLARE – La Cité des ténèbres, tome 2 : L’épée mortelle

la-cité2Titre VO : The Mortal Instrument Trilogy, book 2: City of Ashes (2008)
Broché paru le : 01/03/12
Editeur : Pocket
Collection : Jeunesse
ISBN : 978-2-266-22284-6
Nb. de pages : 523
Prix constaté : 18.15€

Résumé :
Le Monde Obscur est en émoi depuis le meurtre mystérieux d’un loup-garou survenu devant le Hunter’s Moon, l’un des repaires de lycanthropes les plus fréquentés
de New York. Du côté des Chasseurs d’Ombres, l’Inquisitrice, une femme insensible et austère, est dépêchée par l’Enclave pour s’emparer de l’Institut : Valentin est de retour et une guerre sanglante se prépare. Pris dans la tourmente des événements, écartelés entre cœur et raison, Clary et Jace se lancent à corps perdu dans un combat entre les forces du Bien et du Mal, qui les mènera des souterrains de la Cité Silencieuse aux eaux sombres de l’East River…

Ce que j’en ai pensé :
Ce deuxième tome de « La Cité des ténèbres » s’inscrit dans la lignée du premier, avec toujours autant d’humour et une ambiance fantastique toujours omniprésente, sans oublier la touche de romance avec un trio amoureux qui se profilait déjà dans le tome 1. C’est frais, bien mené et rapide à lire, que demander de plus ? Une intrigue qui s’étoffe peut-être ? Eh bien, justement c’est le cas dans « L’épée mortelle » qui voit la guerre entre les créatures obscures s’intensifier, l’action étant très présente, surtout en fin de tome qui finit en apothéose. Bref, un tome vraiment très rythmé, qui ne s’essouffle pas et qui se paye le luxe de mélanger blagues de potache avec des réflexions plus sombres, notamment avec l’arrivée de l’inquisitrice.

  D’où certaines références qui nous apparaissent encore plus clairement dans ce second tome (Happy Potter et sa grande inquisitrice Dolores Ombrage) et un univers fantastique qui s’élargit avec l’apparition des fées et de leur dangereuse cour. Un des passages que j’ai préféré dans le roman avec ses créatures belles mais terrifiantes qui s’amusent à déformer la réalité. D’autres personnages font aussi leur apparition, sans pour autant délaisser les anciens et on retrouve les clans des loups garous et autres vampires, ainsi que les nephilims. Certaines révélations sont faites, d’autres mystères sont soulevés avec les pouvoirs latents de Clary et ses énigmatiques runes.

  Côté personnages, il y a pas mal de mouvement, surtout dans les relations entre les principaux protagonistes qui évoluent sans cesse (normal pour des ados !) Ainsi on retrouve un Jace plus torturé qu’avant, mais qui ne délaisse pas son ironie mordante pour autant et un Simon qui gagne en maturité (et en présence). Et aussi Magnus, le sorcier sarcastique (peut-être mon personnage préféré) qui gagne en importance dans ce tome… à côté d’un Alec plus mature et d’une Isabelle moins vache. Clary, finalement, est peut être celle que j’apprécie le moins ! Forcément, on ne fait pas l’impasse sur le sempiternel trio amoureux avec son lot d’amours contrariées, mais ça reste un bon divertissement, plein d’entrain, de magie, d’aventure. Bref, on respire !

Verdict : Bonne pioche

bonne-pioche

Publicités

Tagué:,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :