Jillian LARKIN – Cabaret, tome 1 : Ingénue

cabaret1Titre vo : The Flappers, book 1 : Vixen (2010)
Date de parution : 15/05/12
Editeur : Bayard Jeunesse
ISBN : 978-2-7470-3590-3
Nb. de pages : 443 pages
Prix constaté : 16.90€

Résumé :
Gloria, dix-sept ans, rêve de vivre la nuit, de danser, de faire la fête. Un soir, elle sort en cachette, en compagnie de son ami Marcus, et se rend dans un
bar clandestin, tenu par le bras droit d’Al Capone. Elle y rencontre Jerome, le pianiste de l’orchestre et en tombe amoureuse. Mais leur histoire est impossible : Gloria est blanche, Jerome est noir et, dans cette Amérique des années 1920, les relations mixtes sont interdites…
De plus, Gloria est fiancée et va bientôt épouser le fils d’une puissante famille de Chicago. Sa cousine Clara arrive de New York pour aider aux préparatifs du mariage. Et Marcus tombe sous son charme. Mais Lorraine, la meilleure amie de Gloria, ne le supporte pas, et semble prête à tout pour conduire Clara à sa perte…

Ce que j’en ai pensé :
   Ah ! Les années folles ! Ses gangsters, ses garçonnes qui s’émancipent et choquent les bonnes mœurs des honnêtes gens, sa prohibition qui fait naitre tripot sur tripot où fumée des cigarettes et verres d’alcool coulent à flot sous fond de musique jazz. Une période historique mouvementée qui sert si bien de support à ce roman dont j’ai dévoré les pages à une vitesse folle ! Pas loin du coup de cœur ne serait-ce un manque d’approfondissement du contexte historique et l’agacement que m’a procuré un certain personnage…

  Le roman est découpé en plusieurs chapitres qui donnent à chaque fois voix à une des trois héroïnes principales. D’abord, il y a Gloria la jeune fille rangée qui cherche à sortir du carcan de ses obligations, Clara la jeune femme qui a déjà goûté à la liberté et qui cherche à fuir son passé et enfin Lorraine, l’envieuse, celle qui cherche à attirer l’attention à tout prix quitte à se brûler les ailes.

  J’ai beaucoup aimé suivre ces trois demoiselles, qui ont toutes une personnalité distincte et qui livrent à tour de rôle leur histoire d’un point de vue différent. Malgré le contexte historique, j’ai trouvé leurs réactions très réalistes, leur personnalité brossée avec soin. Même si j’avoue avoir tout d’abord détesté le personnage de Lorraine pour ensuite la prendre en pitié. L’ambiance « gangster-like » est bien restituée, bien que j’aurais aimé qu’elle prenne plus d’ampleur. On pourra en effet reprocher au roman de ne pas avoir réellement de fil conducteur. C’est juste l’évolution et le passage à l’âge adulte de trois jeunes femmes qui prennent leur vie en main.

  L’univers des garçonnes est très fidèle de l’époque et jouit de belles descriptions qui ajoutent à l’ambiance libertaire. Entre les toilettes féminines, les poses et attitudes à adopter, la cigarette longue toujours coincée entre deux doigts et la flasque d’absinthe cachée dans sa jarretière, on ne peut qu’être emporté par l’atmosphère des années 20. Le roman aborde aussi la ségrégation et les couples mixtes qui étaient extrêmement mal vus, qui plus est dans la Haute Société. En gros, un roman qui porte sur les déceptions amoureuses, les crêpages de chignon, tous les petits drames des séries ado dans un contexte original. Personnellement, j’en veux encore et c’est avec impatience que j’attendrai la sortie du tome 2 !

Verdict : Avec les honneurs

rock

Publicités

Tagué:, , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :