Cate TIERNAN – Balefire, tome 1 : Le calice du vent

balefire1Titre vo : Balefire, book 1 : A Chalice of Wind (2005)
Date de parution : 02/05/12
Editeur : du Masque
ISBN : 978-2-7024-3531-1
Nb. de pages : 288 pages
Prix constaté : 17€

Résumé :
Après la mort brutale de son père, Thais, dix-sept ans, se voit contrainte de s’installer à La Nouvelle-Orléans avec une tutrice excentrique qu’elle n’a jamais
vue de sa vie. La ville l’accueille avec ses secrets et ses mystères, dont le plus bouleversant est sans doute la découverte de sa sœur jumelle, Clio. Ensemble, les deux sœurs vont devoir affronter un destin hors du commun et apprivoiser un monde surnaturel qui pourrait bien causer leur perte.

Ce que j’en ai pensé :
De la magie, des jumelles séparées à la naissance, une action se passant à la Nouvelle-Orléans, terre de magie vaudou mystérieuse, tous les ingrédients étaient présents pour m’inciter à lire « Le calice du vent ». Malheureusement, la sauce ne prend pas du tout et j’ai été très déçue par cette lecture qui laissait pourtant présager quelque chose d’intéressant. Quid de la magie et de l’ambiance des bayous ? Ici, l’action se déroulant à la Nouvelle-Orléans n’est qu’un prétexte pour décrire nos adolescentes en tenue « légère » et la magie collecte les miettes. Pour le reste, il est question d’une bluette adolescente sur des sœurs jumelles qui tombent amoureuses du même goujat… C’est un peu mince pour faire un roman. Sans compter, que le tome est plutôt court (moins de 300 pages) mais comme il ne se passe rien de bien folichon, on a l’impression de lire un très, très long prologue !

  Qui plus est, et bien sûr c’est toujours à prendre comme une impression personnelle du roman, j’ai trouvé le roman limite sexiste avec sa dualité des sœurs jumelles compassée et clichée à souhait : d’un côté la jeune fille naïve, douce, l’archétype de la « vierge » effarouchée, face à l’autre sœur jumelle, délurée, populaire, sexy en diable, bref on aurait presque l’impression de lire une parodie. Surtout qu’il faut ajouter à cela les propos aberrants que tiennent les personnages (et l’auteur) pour justifier la conduite du mufle qui séduit les deux sœurs. On aurait presque de la peine pour lui, sa crédulité ayant été abusée ! Personnellement, j’ai eu l’impression que l’auteur me prenait pour une idiote. Bref, rien dans ce roman ne m’a donné envie de lire la suite. Entre les situations téléphonées, les personnages caricaturés et l’ambiance des bayous mal exploitée, le roman ne Cate Tiernan m’a vraiment laissé une impression doucereuse qui m’a fort déçu.

Verdict : Planche de salut

planche-de-salut

Publicités

Tagué:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :