Nadia COSTE – Fedeylins, tome 3 : Sous la surface

fedeylins3Illustration de couverture : David Revoy
Date de parution : 22/03/12
Editeur : Gründ
ISBN : 978-2-324-00011-9
Nb. de pages : 357 pages
Prix constaté : 18.50€

Résumé :
Cahyl rentre chez lui, son destin enfin accompli. Au village, les dernières traces des combats contre les gorderives disparaissent. Mais la paix entre les deux
peuples ne suffit pas à Cahyl. Trop de questions l’empêchent de s’intégrer. Où sa mère s’est-elle enfuie ? Comment retrouver son empathie perdue ? Quelle vie l’attend, maintenant qu’il n’a plus rien à accomplir pour les siens ? Lorsque l’un des Pères Fondateurs l’appelle à son chevet, Cahyl comprend qu’il peut encore être utile.
Pour découvrir ce qui se cache derrière les apparences, il doit plonger sous la surface… et affronter la vérité.

Ce que j’en ai pensé :
Troisième et avant-dernier tome des Fedeylins, « Sous la surface » est un tome beaucoup plus statique, la totalité de l’intrigue se déroulant dans le village Fedeylins. Les sentiments sont en revanche mis en avant, avec un Cahyl qui cherche une raison à son existence et s’interroge sur la façon dont ses pairs le voient. Sa destinée étant accomplie, sa vie a-t-elle toujours un sens maintenant ? « Sous la surface » joue beaucoup sur l’introspection de son petit héros Fedeylin, avec un Cahyl mis en avant et un Glark un peu en retrait. C’est l’occasion pour l’auteur de nous introduire plus avant dans la mythologie du peuple Fedeylins, avec ses us et ses coutumes, et le mystère entourant la sélection des pères fondateurs.

  Autant dire que ce troisième tome ne perd rien en intérêt mais au contraire approfondi notre connaissance de l’univers de Nadia Coste. On sent d’ailleurs que l’on arrive à un tournant de l’histoire qui nous précipite vers son dénouement, certains secrets commençant à se révéler sous nos yeux. Dans un sens, on devine un peu trop facilement la véritable destinée de Cahyl, ce que j’ai trouvé un peu dommage. Bon, peut- être mon intuition se trompera-t-elle… Au-delà de ça, ce troisième tome est toujours autant empreint de poésie, et c’est toujours un régal de lire les nouvelles aventures de Cahyl. Les liens entre certains personnages se resserrent, et c’est avec plaisir que l’on retrouve Naï et que l’on découvre le visage du père de Cahyl. Ce troisième tome est aussi l’occasion pour nous de découvrir la genèse du peuple Fedeylin, et là j’avoue avoir été agréablement surprise !

  Bref, un tome toujours aussi doux et intéressant, les mystères se dévoilant peu à peu avec un Cahyl gagnant en maturité. On y retrouve encore et toujours les belles valeurs de l’amitié et de dépassement de soi. Une saga candide et distrayante que l’on lit avec plaisir.

Verdict : Bonne pioche

bonne-pioche

Publicités

Tagué:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :