Rachel JOYCE – La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva le mardi…

la-lettreTitre vo : The unlikely pilgrimage of Harold Fry
Broché paru le : 13/09/2012
Editions : XO
ISBN : 978-2-36107-030-4
Nbr de pages : 363
Prix constaté : 19.90€

Résumé :
Jeune retraité à la vie bien rangée, malmené par une épouse exaspérée par le moindre de ses gestes, Harold Fry reçoit un matin une lettre de Queenie, une vieille amie perdue de vue qui lui annonce sa mort prochaine. Une lettre à laquelle Harold s’empresse de répondre mais qu’il ne postera jamais. Mû par l’intuition qu’il doit remettre cette lettre en main propre à son amie et que, tant qu’il marchera, elle vivra, sans boussole ni carte, sans téléphone ni chaussures de marche, Harold entame une traversée de près de 1 000 km à travers l’Angleterre.
L’occasion pour lui de réfléchir sur sa vie : son enfance douloureuse entre un père alcoolique et une mère absente, sa relation avec sa femme, Maureen, et leur première rencontre, ses rendez-vous manqués avec son fils David, sa vie professionnelle ratée, l’alcool, Queenie… Le destin d’un homme ordinaire prêt à traverser à pied un pays tout entier sur la seule certitude qu’il peut par ce geste sauver son amie.

Ce que j’en ai pensé :
Un peu de lecture contemporaine entre deux romans de fantasy, histoire de tromper l’accoutumance ! Surtout que ce roman avait reçu de très bons retours sur les blogs/sites anglais, je ne pouvais pas laisser passer sa sortie en France. Au final, « La lettre… » est un roman « tranche-de-vie » plutôt sympathique, sans pour autant être surprenant car il m’a parfois rappelé un certain Forrest Gump… Si, si ! Une lecture plaisante, qui fait certes passer un bon moment, mais qui ne m’a plu autant que j’aurai pu le penser. Au vu de la quatrième de couverture, je pensais être chamboulée, émue, amusée, et transportée très loin par le voyage initiatique entrepris par Harold. Au final, certains passages m’ont paru drôles, d’autres émouvants, mais on est loin de la cascade d’émotions promises. Je ne saurai trop l’expliquer, mais à la lecture de « La lettre… », j’ai eu une petite impression de déjà vu, si ce n’est en littérature, du moins dans la réalité et au cinéma.

  Alors oui, le roman a un petit côté universel qui saura toucher de nombreux lecteurs. On y aborde des thèmes porteurs : l’amour, la rédemption, l’espoir, la perte d’un être cher, la maladie… Autant de sentiments qui importent dans la vie et qui engendrent un message d’espoir tout au long du roman. Un peu à la manière d’un carpe diem. Et il faut avouer que l’auteur sait s’y prendre pour provoquer une réponse chez le lecteur. J’ai cependant eu du mal à me laisser transporter tant l’auteur jonglait entre la cocasserie de certains passages et de la personnalité farfelue d’Harold, et le sujet tragique du récit. C’est comme si elle hésitait entre nous faire rire et pleurer, mais le résultat est loin du ton doux-amer que l’on était en droit d’espérer. La faute à un récit qui s’essouffle considérablement au deux tiers du roman pour tomber dans le grotesque quand Harold est rejoint par divers marcheurs. Cette partie censée dédramatiser le sujet, tombe comme un cheveu sur la soupe et m’a plutôt agacée. Sans compter que le drame intime qu’a vécu Harold ne m’a pas du tout surpris (d’où cette impression de déjà vu).

En bref, un roman « tranche-de-vie » sympathique à lire mais loin d’être inoubliable. Parfois émouvant et drôle, mais également maladroit dans le ton employé, avec son personnage qui frise souvent le ridicule. Attendrissant Harold ? Niet. Et c’est bien là que le bât blesse.

Verdict : Roulette Russe

roulette-russe

Lu dans le cadre d’un partenariat entre Livraddict et les éditions XO, que je remercie.

Publicités

Tagué:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :