Gilles CAILLOT – Lignes de sang

lignes-de-sangParu le : 24/10/12
Editions : Toucan
Collection Noir/Thriller
ISBN : 978-2810005161
Nbr de pages : 416
Prix constaté : 17.90€

Résumé :
Richard Granjon, écrivain à la dérive, voit dans son prochain roman l’ultime chance de relancer sa carrière. Isolé dans une maison de campagne, il veut que son texte soit noir, angoissant, sanglant, aux antipodes de ses précédents livres, plutôt édulcorés.
Mais la tranquillité de sa retraite va être soudainement ébranlée. Via d’obscurs réseaux du web, il est manipulé et poussé à bout par un mystérieux tueur dénué de toute humanité. Sa période d’écriture se transforme petit à petit en véritable cauchemar.
De leur côté, les lieutenants Depierre et Amarante de la Criminelle de Lyon, traquent depuis longtemps un homme qui sème sur sa route des cadavres de jeunes femmes, horriblement mutilés. L’enlèvement de Camille, leur coéquipière, les précipitent en enfer.
A la frontière du virtuel, commence alors leur enquête la plus terrifiante…

Ce que j’en ai pensé :
Le dernier roman de cet auteur avait été un tel coup de cœur pour moi, que je n’avais qu’une envie, découvrir les anciens romans de Gilles Caillot (malheureusement épuisés pratiquement partout et donc très difficiles à trouver). Ô joie ! Ô bonheur, les éditions du Toucan ont décidé de rééditer un de ses anciens romans, j’étais donc très curieuse de le découvrir ! J’avais entendu dire que « Lignes de sang » était glauque et malsain à souhait, et il faut avouer qu’il fait honneur à sa réputation. Si je devais choisir un seul qualificatif concernant ce thriller, ce serait effectivement « dérangeant » tant certaines scènes sont à la limite du tolérable. Problème, c’est que si celles-ci ne m’avaient pas dérangées dans son dernier roman, j’avoue avoir été plus choquée par celles de « Lignes de sang ». J’ai ressenti comme un malaise, peut-être dû au fait que les violences portent atteintes à l’intégrité de la femme, avec des détails assez scabreux, je vous le dis honnêtement, j’en ai fait des cauchemars !

  L’intrigue s’avère moins poussée et maitrisée, et donc moins complexe d’où la sensation d’une certaine gratuité de la chose… Il n’y a rien de fondamentalement étonnant à ce que ce roman se révèle moins structuré, après tout il est antérieur à « L’apparence de la chair », c’est somme toute plutôt logique. Malgré cela, j’ai eu du mal à ne pas comparer les deux, et du coup j’ai trouvé l’intrigue trop simple, pas assez élaborée, il manque un petit quelque chose pour nous ébouriffer à la dernière minute. Le roman n’en reste pas moins honnête et efficace, sans pour autant nous emmener complètement. La révélation sur le tueur ne m’a pas pris de court, les indices laissant assez rapidement le lecteur découvrir le pot aux roses… trop tôt sûrement, ce qui casse un peu le rythme du roman. Autre petite chose qui m’a perturbée, c’est le mode opératoire du tueur. Je l’ai trouvé beaucoup trop chirurgical et délicat pour être à la portée de « monsieur tout-le-monde » (dirons-nous). Ce qui fait perdre le thriller en crédibilité. Bref, plutôt déçue par cet « ancien » roman, mais je n’en attendrai pas moins avec impatience de lire ce que nous réserve Gilles Caillot dans l’avenir !

Verdict : Roulette Russe

roulette-russe

Publicités

Tagué:,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :