Critique express n° 8 : L’invisible, Robert Pobi

  l'invisibleUn thriller qui a reçu de très bons échos sur la blogo, mais qui personnellement, ne m’a pas emballée. Déjà, parce que l’auteur met trois plombes à installer son histoire et qu’au bout de 100 pages, on ne sait pas toujours pas où il veut nous emmener vu qu’il ne se passe rien… ou presque. Bon, on sait qu’il y a des meurtres qui ont été commis, on en apprend plus sur le passé peu reluisant du narrateur et quand on arrive sur la dernière ligne droite du thriller, on comprend pourquoi il insistait autant sur certains faits. Mais ça n’excuse pas la narration « lentissime » et le manque de dynamisme de l’intrigue. Ajouté à cela que l’auteur use et abuse de métaphores et d’analogies, ce qui alourdit un peu plus la lecture. La fin, par contre, vaut le détour, c’est une sacrée pirouette. Bref, pas convaincue !

Verdict : Planche de salut

planche-de-salut

Publicités

Tagué:

2 réflexions sur “Critique express n° 8 : L’invisible, Robert Pobi

  1. humbert 26/07/2013 à 17:52 Reply

    Tout a fait d’accord. Beaucoup de lenteurs et des choses peu crédibles. Déçu…

    • nymeria 26/07/2013 à 18:16 Reply

      Je suis contente de voir quelqu’un qui est du même avis que moi, je me sens un peu moin seule 🙂 Je suis étonnée que le roman ait fait si grand bruit…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :