Gabriel Bá & Fábio MOON – Daytripper : Au jour le jour

DaytripperEditions : Urban Comics
Collection : Vertigo Deluxe
ISBN : 978-2-3657-7013-2
Nbr de pages : 250
Prix constaté : 22.50€

Résumé :
Les mille et une vies d’un aspirant écrivain… et ses mille et une morts. Brás de Oliva Domingos, fils du célèbre écrivain brésilien, passe ses journées à chroniquer les morts de ses contemporains pour le grand quotidien de São Paulo… et ses nuits à rêver que sa vie commence enfin. Mais remarque-t-on seulement le jour où notre vie commence vraiment ? Cela commence-t-il à 21 ans, lorsque l’on rencontre la fille de ses rêves ? À 11 ans, au moment de son premier baiser ? À la naissance de son premier enfant peut-être ? Ou au crépuscule de sa vie…

Ce que j’en ai pensé :
La chose est plutôt rare, mais me revoici avec un avis sur un comics. Parce que oui, je ne lis pas que des mangas, j’aime aussi les BD & comics, même si je n’en lis qu’occasionnellement. « Daytripper » avait capté mon intérêt grâce aux bons échos que j’avais lu lors de sa sortie vo. L’opération « La BD fait son Festival » chez Price Minister tombait vraiment à pic. A mon tour, je suis tombée sous le charme de ce comics atypique, plutôt conséquent (250 pages) et qui se suffit à lui-même (comprenez que c’est un oneshot, sorti à l’époque en plusieurs fascicules).

Ce n’est pas tant les dessins qui m’ont plu, mais plutôt le message de l’oeuvre et la poésie qui s’en dégage. Les chapitres alternent les instantanés importants de la vie de Brás de Oliva Domingos, journaliste nécrologique dans un petit journal. Le récit nous emmène d’une page à l’autre, lors des évenements marquants de son existence. Chaque chapitre s’arrête sur LE moment où tout peut basculer et changer sa vie à jamais (une naissance, une rencontre, etc.). Chaque décision a ses conséquences et la vie du héros-narrateur peut prendre pluieurs chemins. Si chaque fin de chapitre est tragique avec la mort annoncée de Brás , c’est aussi porteur d’espoir, car les auteurs insistent sur le caractère sacré de la vie et apportent un message qui se grave dans notre esprit : « Carpe Diem ».

Tout au long de ces 250 pages, Gabriel Bá et Fábio Moon nous emmènent dans l’ univers coloré et foisonnant du Brésil, avec ses croyances et ses petites particularités. Le récit passe des moments joyeux du quotidien au drame fatidique. Les thèmes évoqués sont porteurs : la vie, l’amitié, la carrière, l’amour, la famille, la découverte de soi… Chaque nouvelle chute de chapitre est bouleversante et on en vient à apprécier la vie simple de Brás de Oliva Domingos, ce héros si proche de nous, qui nous rappelle notre mortalité. Une oeuvre marquante !

Ma note : 16/20

Merci à Price Minister et à la librairie Entre les Pages !

Header_LP_BDb

 

Publicités

Tagué:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :