Rod REES – Le Demi-Monde, tome 1 : Hiver

le-demi-monde-1Titre vo : The Demi-Monde, book 1: Winter (2011)
Paru le : 02/01/2013
Edition : J’ai Lu
Collection : Nouveau Millènaire
ISBN : 978-2-290-04101-7
Nbr de pages : 530
Prix constaté : 21€

Résumé :
Le Demi-Monde est une simulation informatique créée pour entraîner les soldats à la guérilla urbaine. Ce monde virtuel est bloqué dans une guerre civile éternelle. Ses trente millions d’habitants numériques sont dirigés par les avatars des plus cruels tyrans de l’Histoire : Heydrich, l’architecte de l’Holocauste ; Beria, le bourreau de Staline ; Torquemada, l’Inquisiteur sans pitié ; Robespierre, le visage de la Terreur… Mais quelque chose s’est détraqué à l’intérieur même du Demi-Monde, et la fille du Président des États-Unis y est restée coincée. Il incombe à l’agent Ella Thomas d’aller la récupérer, mais, une fois sur place, la jeune femme se rend compte que rien n’est à sa place.
Pire, les murs virtuels peinent à contenir le mal insidieux qui semble pervertir toute chose… Le monde réel pourrait bien courir un danger que nul n’a encore osé imaginer !

Ce que j’en ai pensé :
Le premier tome de cette quadrilogie m’a réellement enthousiasmé ! Loin d’être exempt de défauts, j’ai trouvé l’univers construit par Rod Rees si étonnant, voire excentrique, que j’ai été immergé dans le récit dès les premiers chapitres. Ce premier tome du Demi-Monde nous entraine dans une SF light, pas trop compliqué à comprendre pour ceux qui redoutent le genre parfois hermétique, étant donné que l’auteur revisite tout un pan de notre Histoire. Nous sommes donc en présence d’un monde virtuel, créé de toute pièce par des scientifiques, dans le but avoué de mettre en situation des militaires (dans les circonstances les plus extrêmes). Quoi de mieux dans ce cas, que de recréer un monde où tous les plus grands despotes règnent sans partage sur chacun des points cardinaux ? Les « avatars » de ces personnages sont d’ailleurs calqués sur leurs homologues humains, et n’ont rien à leur envier dans l’effroi qu’ils inspirent.

  A proprement parler, on ne peut même pas qualifier « Le demi-monde » d’uchronie, étant donné que l’auteur plonge son récit dans un univers informatisé, donc non-réel. Pourtant les références historiques sont nombreuses et les grands noms de l’Histoire se côtoient sans vergogne (et logique historique). On y retrouve donc des personnages de l’Inquisition, du 3ème Reich, de la guerre froide, de la Terreur, de la dynastie Zhou et même de l’Occultisme. Autant dire qu’il y a de quoi faire et que Rod Rees réinvente « son » histoire qui est d’une grande richesse. Les férus d’Histoire tiqueront peut-être un peu, mais n’oublions pas que tout ce microcosme n’est pas réel, mais bien une simulation informatique (comme les Sims en gros !). Je salue d’ailleurs la créativité de l’auteur qui se réapproprie tout un courant de pensée et de conflits en les assaisonnant à sa sauce, avec des petits clins d’œil, d’évolution de certains mouvements, etc. J’ai été bluffé par la cohérence de l’ensemble, qui a pourtant tout du joyeux fourre-tout au départ.

  En dehors d’un univers vaste et imaginatif, Rod Rees nous offre un divertissement à la hauteur, avec une intrigue rondement mené, une bonne dose de suspense et de mystères entourant la conception de cet espace virtuel. Le tome est très dynamique, on ne se perd à aucun moment dans de longues explications obscures. D’ailleurs certains détails ne sont pas approfondis, comme passés sous silence, la question étant : des réponses seront-elles trouvés dans les prochains tomes ? Car oui, l’auteur met la main à une saga si ambitieuse que parfois, il oublie d’expliquer certaines facultés… Niveau personnages, si les grands méchants sont glaçants à souhait, on pourra regretter que les trois héroïnes (une première ?) soient si peu charismatiques. Mis à part Ella qui possède un grand capital sympathie, Trixie et Norma m’ont un peu énervé par leur côté enfant gâtée, qui les rendait antipathiques. Sans compter que le génie des jeunes femmes arrive comme une fleur, on se demande un peu, monde virtuel ou pas, par quel miracle elles acquièrent certaines facilités. La crédibilité en prend un coup, mais bon « girl power », on va dire ! 😛

Verdict : Avec les honneurs

rock

Publicités

Tagué:, , ,

6 réflexions sur “Rod REES – Le Demi-Monde, tome 1 : Hiver

  1. Zina 12/06/2013 à 11:33 Reply

    Je me retrouve tout à fait dans don avis, notamment au niveau des personnages et de la crédibilité. Mais comme toi, cela ne m’a pas empêché d’apprécier ma lecture et d’en reconnaitre les qualités certaines. 🙂

    • nymeria 12/06/2013 à 16:57 Reply

      Je vois que l’on est plusieurs à avoir eu ce ressenti à propos de la facilité qu’ont les héroïnes de se sortir de tous leurs mauvais pas. Heureusement, l’intrigue compense largement cette lacune. 🙂 Apparemment le 2ème tome serait moins bon…

  2. Kahlan/ImagIn 12/06/2013 à 12:05 Reply

    Et bien voilà, moi qui étais intriguée par ce livre, maintenant je crève d’envie de le lire, c’est malin ! ^^

    • nymeria 12/06/2013 à 17:02 Reply

      Héhé… I’m evil 😀 L’intrigue est originale, ça vaut le coup d’oeil. Si tu as l’occasion de le lire, je serais curieuse de connaitre ton avis en tout cas. Merci pour le p’tit mot ^^

  3. miguala 12/06/2013 à 20:13 Reply

    Tu es la reine pour lire le livre qui trône sur le dessus de ma PAL!
    Du coup, je vais m’y mettre ce soir. Tu m’as donnée envie!

    • nymeria 12/06/2013 à 20:58 Reply

      C’est qu’on a pas mal de livres en commun 🙂 J’espère qu’il te plaira en tout cas ! Je vais suivre ton avis !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :