Frédéric MARS – Le manuel du serial killer

Le manuel du serial killerParu le : 06/03/2013
Editions : Hachette
Collection : Black Moon Thriller
ISBN : 978-2-01-202798-5
Nbr de pages : 462
Prix constaté : 18€
http://www.gillesparis.com

Résumé :
Dans deux ou trois heures tout au plus, ce garçon sera mort. Je vous raconte la suite ? Les hululements de douleur du môme qui se tient le ventre à deux mains ? Ses convulsions sur le sol de la cuisine familiale ? Les cris de la mère qui découvre son fils déjà quasi exsangue ? Raide comme une batte. Vidé ou presque de son sang, écrasé comme un petit cafard sur le carrelage immaculé. Les yeux du gamin ont cessé de papillonner.
Le coma ne va pas tarder à l’emporter. Même avec la meilleure volonté du monde, le médecin ne sera pas sur place avant plusieurs minutes. Et, sans soins immédiats, il va… Alors, je vous la raconte ou pas, cette suite ? Non. Je vais plutôt vous parler de moi. C’est ça, de moi seul. La mort est en moi. Là, dans ma tête. Elle y a toujours été comme chez elle.

Ce que j’en ai pensé :
Après mon incursion dans la collection Blackmoon Thriller avec un « Code Lethalis » qui m’avait fait froid dans le dos, je continue ma découverte de cette collection qui privilégie les auteurs français avec « Le manuel du serial killer ». Frédéric Mars était un auteur qu’il me tardait de découvrir vu le bon accueil que ses précédents romans avaient reçu et le résumé de ce « manuel » avait un petit côté Dexter qui fascine malgré ce qu’il est, un tueur en série. Malheureusement, et malgré un très bon pitch de départ, je n’ai pas été convaincue par ce roman. L’idée même était de nous balader en long, en large et en travers, de fausses pistes en déductions douteuses, pour finalement nous estomaquer par la révélation finale. Le problème est que les ficelles sont trop grosses et les éléments qui nous mettent la puce à l’oreille arrivent trop vite et ne nous paraissent pas convaincantes pour un sou. Ce qui fait que l’impression de malaise augmente rapidement et que l’on sait tout de suite que quelque chose cloche. Dans le même genre, j’avais préféré le très bon roman de Gilles Caillot, qui lui nous perdait vraiment en conjonctures pour nous ébouriffer à la toute fin. Ici, les indices premiers ne sous semblent pas crédibles au premier regard (un étudiant que la police laisse assister aux autopsies ? Vraiment ?), ce qui fait que l’on devine bien vite la supercherie. OK, on ne devine pas TOUT dans son ensemble, mais suffisamment pour ne pas nous étonner et pour faire retomber le suspense comme un soufflé raté. Dommage…

  La narration qui avance chronologiquement apporte un côté course contre la montre qui fonctionne cependant plutôt bien, et les compte-rendus des séances de psychiatrie qui viennent se greffer de-ci de-là avec des extraits du manuel, sont bien amenées et jouent sur le malaise que suscite le récit. Dans la forme, je n’ai rien à reprocher au roman qui possède tous les éléments propres au suspense, c’est plutôt dans le fond qu’il pêche. Et encore, il y avait plein d’idées intéressantes comme ce manuel odieux dont nous ne sommes pas sûrs de la provenance et le modus operandi du tueur si simple mais si horrible. D’ailleurs, un bravo s’impose pour le concepteur de la couverture qui illustre parfaitement ce fameux mode opératoire (enfin une couverture qui représente bien le contenant, c’est assez rare pour le souligner). Pour finir, le dernier point qui m’a gênée dans ma lecture, ce sont les réactions du narrateur qui ne nous semblent pas très convaincantes non plus. Il omet tout un tas de choses, en oublie bien vite d’autre, et même si tout cela concourt à l’explication même du roman (j’ai bien compris que c’était fait exprès), on n’y croit plus une seconde et du coup on a vite envie d’en finir, vu que l’on sait que tout n’est qu’affabulations. Bref, pas convaincue.

Verdict : Roulette Russe

roulette-russe

Publicités

Tagué:, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :