Olivier PERU & Patrick McSPARE – Les Haut Conteurs, tome 4 : Treize damnés

Haut Conteurs 4Paru le : 03/11/2011
Editions : Scrinéo
Collection : Jeunesse
ISBN : 978-2-919755-06-6
Nbr de pages : 338
Prix constaté : 14.90€

Résumé :
Perdu dans une grotte glacée, Roland est amnésique et prisonnier de sorcières qui l’empêchent de recouvrer la mémoire. Il tente de percer le mystère de ses bourreaux sans perdre l’esprit mais la folie est inlassable. Elle le dévore peu à peu et même un Cœur de Lion ne saurait lui résister. Pourtant les réponses aux questions qu’il s’est toujours posées sont à portée de voix… Car ses geôlières semblent tout savoir du Livre des Peurs. A Rome, Alexandrie ou dans les Alpes, les Haut-Conteurs cherchent Roland et Mathilde la Patiente. La jeune Eléna, le truculent Bouche-Goulue, Salim l’Insondable et Corwyn le Flamboyant collectent des indices partout et progressent vers le nord de l’Europe, sur la piste des 13 damnés et des origines du Livre des Peurs. Sont-ils prêts à découvrir ce que nul Conteur avant eux n’avait seulement osé imaginer ? Voici venue l’histoire mère de toutes les histoires, voici venu le temps des révélations…

Ce que j’en ai pensé :
Après un petit coup de mou avec le troisième tome qui m’avait un peu moins plu que les deux premiers, ce quatrième tome des « Haut Conteurs » frappe fort avec un bouleversement des rôles et un échiquier retourné, qui relance le cycle adroitement et avec effervescence. Je ne suis pas ennuyée une seconde à la lecture de cette quatrième aventure de nos chers haut-conteurs, qui reste de loin ma préférée des quatre ! La dynamique du tome et des relations entre Haut-Conteurs et Noirs parleurs est bouleversée par un kidnapping mystérieux et un enfermement prolongé par l’occulte cercle des 13 damnés. De viles sorcières à moitié toquées qui vouent un culte à un énigmatique individu du nom de Trezdamné. Ce changement de perspective avec un ordre des Haut-Conteurs éclaté et des membres livrés à eux-mêmes, en fâcheuse posture, m’a plus que captivée et j’ai été surprise par ce retournement de situation. D’ailleurs, ce tome est riche en rebondissements et en révélations, les deux auteurs nous plongeant au cœur même de la genèse du Livre des Peurs…

Si j’avais été plutôt déçue par le troisième tome qui ne faisait pas beaucoup progresser l’intrigue entourant le Livre des Peurs, ce quatrième tome corrige le tir avec bonheur. C’est l’occasion d’en savoir plus sur le Livre, son origine, son auteur, et sur la prophétie qui implique Roland, notre jeune Haut-Conteur. L’amnésie du jeune héros offre l’opportunité de voir les inimités se gommer et les rapports de force basculent au profit de ce félon de Lothar Mots-Dorés, qui profite bien évidemment de l’occasion offerte pour arranger les choses en sa faveur. L’ellipse temporelle permet elle aussi aux événements d’avancer à grand pas et l’atmosphère de confinement du tome a quelque chose d’angoissant. Impression renforcée par ce village glauque sur lequel tome Roland, ainsi que par le nouveau personnage d’Asa, flippante à souhait (non, je n’aimerais pas tomber nez à nez avec elle, au détour d’un couloir !). C’est aussi l’occasion pour les auteurs de faire évoluer les relations entre les personnages, et de faire mûrir le jeune héros, qui ne sera pas épargné par les circonstances. Bref, un tome plus mature, qui promet un cinquième tome en apothéose !

Verdict : Nuit blanche

nuit-blanche

Publicités

Tagué:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :