Connie WILLIS – Blitz, tome 1 : Black-Out

black-out-willisTitre original : Blitz, book 1 : Blackout (2010)
Paru le : 24/08/2012
Edition : Bragelonne
ISBN : 978-2-8205-0662-7
Nbr de pages : 672
Prix constaté : 25€

Résumé :
Oxford, futur proche. L’université est définitivement dépoussiérée : historien est devenu un métier à haut risque. Car désormais, pour étudier le passé, il faut le vivre. Littéralement. Michael Davies se prépare pour Pearl Harbor, Merope Ward est aux prises avec une volée d’enfants évacués en 1940, Polly Churchill sera vendeuse en plein cœur du Blitz, et le jeune Colin Templer irait n’importe où, n’importe quand, pour Polly… Ils sont aux premières loges.
Une aubaine pour des historiens, sauf quand l’Histoire elle-même se met à dérailler. Et si, finalement, il était possible de changer le passé ?

Impressions :
Le premier tome de ce dyptique est un vrai poids lourd. En terme de pages (plus de 600 bien fournies), mais aussi en terme de sujet abordé qui recouvre un des pans primordial de notre Histoire : la seconde guerre mondiale. Revisiter cette partie colossale de l’Histoire peut sembler ambitieux mais Connie Willis s’y colle avec succès. En grande partie historique plutôt que SF, le récit nous embarque viva voce dans les couloirs de cette faculté où les historiens ne font pas du tout revivre l’Histoire à travers leurs recherches, mais ont plutôt décidé de « la vivre » depuis que le voyage temporel n’est plus une chimère. Qui n’a jamais rêvé de serrer la main de Gandhi ou d’assister aux grands moments historiques qui ont façonné notre monde ? Oui, mais voilà, le voyage dans le temps possède tout un tas de contraintes qu’il faut prendre en considération, et on se doute que l’exercice n’est pas simple à mettre en place.

Cette suite de procédés et de règles à suivre apportent le côté SF à une intrigue orientée vers l’histoire. Ne vous attendez donc pas à un roman dans la pure tradition des hard science ou autres, car cet aspect est vraiment secondaire. Le postulat de départ de Connie Willis était assurément de nous immerger dans cette époque chaotique, avec sa flopée de détails fascinants et étonnants, que l’on ne connait pas forcément. Le mini-dictionnaire en fin de tome vient appuyer ce parti pris, le vocabulaire et les faits marquants de l’époque étant expliqués en détails. L’auteur réussit à rendre vivant ce long cours d’histoire en nous introduisant doucement dans le contexte au travers des différents historiens embarqués dans ce voyage. Les trois protagonistes principaux, Merope, Polly et Mike, ont chacun un caractère différent et bien trempé. L’auteur fignole la psyché de ses personnages en leur inventant des relations, un passé, des souhaits propres. S’il est intéressant de les suivre dans leurs péripéties, j’avoue que certaines de leurs réactions ne m’ont toujours paru très crédibles, ni très vraisemblables (tête à claque, va !). C’est sûr que c’est plus facile d’introduire les « deux ex machina » comme ça, mais ça peut vite devenir énervant à la longue.

Gros regret tout de même sur ce premier tome de Blitz, ce sont les longueurs qui parsèment ces 600 pages. Certains passages sont un peu trop linéaires et auraient facilement pu être occultés pour alléger l’ensemble. Certaines scènes tiennent plus du chemin touristique que du suspense à s’en faire grincer les dents (je pars à l’auberge voir s’il y a quelqu’un, je retourne vers le port plutôt pour voir s’il y a un bateau, je décide finalement d’aller à la rencontre du voisin, puis je reviens en arrière…etc.). Oulala ! Quel suspense de malade ! Et quelle balade intéressante… Honnêtement quelques coupes narratives n’auraient pas été de trop. Sans compter que le début se révèle au final assez lent, avec quelques répétitions qui ne sont pas des plus exaltantes (Merope qui se plaint des enfants évacués par exemple). Bref, un premier tome prenant de par son sujet finement abordé et son intrigue bien mené, dommage que l’ensemble souffre de lenteurs.

Verdict : Bonne pioche

bonne-pioche

Publicités

Tagué:, , ,

6 réflexions sur “Connie WILLIS – Blitz, tome 1 : Black-Out

  1. BlackWolf 16/10/2013 à 11:17 Reply

    Je suis plutôt sorti mitigé de ma lecture, je trouve que le côté historique prend beaucoup trop d’importance par rapport à l’histoire et les personnages manquent d’intelligence à mon avis.

    • nymeria 16/10/2013 à 16:38 Reply

      C’est sûr que certaines réactions des personnages m’ont semblé aberrantes. Menfin, le bouquin est tout de même sympa si on occulte ces quelques défauts.

  2. Zina 17/10/2013 à 10:01 Reply

    J’avais aimé ce tome, même s’il y a effectivement des longueurs, et j’ai vraiment adoré la suite 🙂

    • nymeria 23/10/2013 à 15:36 Reply

      J’ai enchainé les 2 à la suite (quoi moi folle ? ^^’). D’où forcément l’impression de longueurs…

  3. Sita 18/12/2013 à 13:17 Reply

    Mwahaha, ta remarque sur le suspense m’a fait bien rire.
    ça fait plus d’un an qu’il traîne dans ma liseuse après l’opération des ebooks à 1€, il faut que je m’y mette ;_;

    Tu as lu « Sans parler du chien » ? Le pitch a l’air assez similaire, j’hésite à m’y mettre avant de me lancer dans ces plus de 1000 pages ^^

    • nymeria 18/12/2013 à 17:32 Reply

      Le passage en question m’a vraiment penser à une balade touristique –‘ Je n’ai pas lu « sans parler du chien », je connais de titre mais c’est tout. Mais c’est vrai que le sujet est similaire…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :