Jack KETCHUM – Une fille comme les autres

une-fille-comme-les-autresTitre original : The girl next door (1987)
Paru le : 12/09/2013
Edition : Folio Policier
Collection : Thriller
ISBN : 978-2-07-045311-5
Nbr de pages : 376
Prix constaté : 7.70€

Résumé :
Une petite ville des Etats-Unis dans les années 1950. Un jour d’été, au bord du ruisseau où il pêche des écrevisses, le jeune David fait la connaissance de la jolie Meg, sa nouvelle voisine. Meg et sa soeur vivent depuis peu chez Ruth Chandler, leur tante et mère du meilleur copain de David. Petit à petit, intrigué et fasciné, le jeune garçon se rend compte qu’il se passe quelque chose d’anormal chez les Chandler, que les choses ne sont pas ce qu’elles paraissent être dans ce paisible quartier résidentiel.
Trente ans plus tard, David se souvient…

Impressions :
« Une fille comme les autres » n’est pas un roman comme les autres. C’est un roman éprouvant, glaçant, effrayant, révoltant, un seul adjectif ne suffisant pas à décrire toutes les émotions qui nous traversent à la lecture de ce récit. Stephen King en fait l’introduction en nous prévenant que nous aurons du mal à fermer l’œil une fois ce livre ouvert. Mais pas parce que c’est un roman d’épouvante, bien que dans l’absolu on pourrait le considérer comme un roman d’horreur, tant il nous tétanise de peur. Sauf que si l’on tremble, ce n’est pas pour nous mais pour Meg et sa petite sœur Susan. Si l’on est transi c’est parce que l’on refuse d’accepter ce qui leur arrive et que l’on aimerait fermer les yeux, abandonner la lecture de ce calvaire qu’elles ont dû endurer voilà quelques dizaines d’années. Pourtant, on se sent lié implicitement aux deux jeunes filles et abandonner la lecture, ce serait comme fermer les yeux nous aussi…

  Si vous êtes sensibles, je vous déconseille la lecture de ce roman qui peut choquer les moins impressionnables d’entre nous. Car le supplice subi par la jeune Meg se base sur une histoire réelle qui a eu lieu au milieu des années 60. L’horreur est bien réelle et les monstres ont, une fois de plus, revêtu visage humain. Ce sont les plus effrayants. Comment accepter que des êtres partageant les mêmes chromosomes que nous puissent faire de si horribles choses ? Comment accepter la folie de cette femme qui entraine des enfants dans son délire sadique ? Comment accepter cette connivence et cette indifférence de la part des autres adultes ? C’est juste effroyable de lire cette suite de tortures qui feraient frémir le pire des tortionnaires. Et pourtant, l’auteur dit avoir édulcoré par rapport aux faits réels. On s’en rend d’ailleurs compte quand le narrateur refuse de nous décrire un passage trop horrible. Alors, si ce récit est si éprouvant, pourquoi le lire vous demandez-vous ? Pourquoi s’imposer cela ? Parce que, comme nous le répond l’auteur, cette jeune fille qui a été battue, torturée et humiliée est une héroïne, une vraie, qui a fait preuve de bravoure et de sacrifice. Et qu’il ne faut pas l’oublier…

Verdict : Avec les honneurs

rock

Publicités

Tagué:, , , ,

2 réflexions sur “Jack KETCHUM – Une fille comme les autres

  1. latetedansleslivres 17/10/2013 à 14:39 Reply

    Ca a l’air horrible, mais je pense que c’est le genre de roman que je pourrais apprécier! 🙂 Je ne connaissais pas du tout! Merci pour la découverte!

    • nymeria 23/10/2013 à 15:38 Reply

      Oui, ça l’est. Si l’auteur n’expliquait pas sa démarche et que l’on ne savait pas que c’est tiré d’un fait réél, on pourrait qualifier le bouquin de voyeur. Mais pour le coup, ça ne l’est pas. De rien. Si tu le lis, n’hésite pas à me donner ton avis. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :