Hugh HOWEY – Silo, tome 1

silo1Titre original : Wool, book 1
Paru le : 02/10/2013
Edition : Actes Sud
Collection : Exofictions
ISBN : 978-2-330-02430-7
Nbr de pages : 558
Prix constaté : 23€

Résumé :
Dans un futur indéterminé, des survivants vivent depuis plusieurs générations dans un immense silo creusé dans la terre, à l’abri d’une atmosphère devenue toxique. Seul un immense écran relayant les images filmées par des caméras les relie au monde extérieur. Lorsque cette société bannit l’un des siens, il est envoyé dehors, vers une mort certaine, et pourtant, tous sans exception vont, avant de mourir, nettoyer les capteurs des caméras.
Pourquoi ?

Impressions :
Silo est une de ces aventures littéraires dont le succès est arrivé sans crier gare et force le respect. Décliné en série numérique, diffusé sur le web par Hugh Howey, chaque épisode, jouant sur le bouche à oreille, a remporté chaque fois un peu plus de renommée. A tel point que les lecteurs plébiscitaient le prochain épisode avec une impatience croissante. Il faut dire que l’auteur a repris l’idée des cliffhanger, chaque épisode se finissant par un twist qui donne envie de connaitre la suite. De quoi relancer l’intérêt du lecteur avec une pluie de révélations qui donnent de l’ampleur à la saga. A l’image de ce silo enfoui sous terre, dont on déblaye petit à petit une nouvelle couche et dont les secrets les plus horribles se trouvent le plus profondément ensevelis. Le parallèle est saisissant, personnellement j’ai été captivée par sa structure narrative.

  Le premier épisode, de loin le meilleur selon moi, nous permet de partir à la découverte de cet univers futuriste très codifié. Tout son système est basé sur la survie d’une poignée d’humains, qui se sont retranchés dans ce silo pour échapper à une atmosphère terrestre devenue invivable. J’ai particulièrement apprécié de partir à la découverte de cette société hyper-hiérarchisée, qui se découpe en plusieurs étages. Plus on descend dans les profondeurs du silo, plus on est considéré comme inférieur (les mécanos). Ce sont pourtant eux qui veillent au grain (ouh ! le mauvais jeu de mot avec silo :P) et s’assurent que le silo fonctionne correctement. Autant dire que sans eux, tout s’effondrerait. Cette vision des choses et ce microcosme découpé en supérieur/inférieur m’a beaucoup rappelé « Le meilleur des mondes » d’Aldous Huxley.

  Le roman, qui regroupe les cinq premiers épisodes du cycle, gagne en intensité au fur et à mesure que les pages se tournent. On doit cette tension en partie parce que les personnages ne sont pas dorlotés pas leur créateur. Ils sont malmenés par leurs pairs et par cet univers post-apo, rien d’étonnant donc à ce que certains trépassent. J’ai apprécié que l’auteur aille jusqu’au bout de ses idées, vu qu’il nous introduit une société de dupes, toujours au point de rupture, ses habitants étant constamment sous tension. Qui sera tiré à la prochaine loterie ? Aura-t-on alors le temps de faire un enfant ? Qui sera envoyé dehors ? Nettoiera-t-il les vitres du silo ? Bref, Hugh Howey instaure un climat étouffant, frustrant, qui nous happe complétement, pauvre lecteur que nous sommes.

  Si l’auteur se concentre sur la survie des habitants du silo et sur les secrets qui y sont enfouis, on ne sait par contre pas grand-chose de ce qui a ravagé la Terre. Ce cataclysme qui a poussé les humains à se réfugier sous terre à cause d’émanations mortelles reste le grand mystère de Silo. Bon, pas d’inquiétude, il y a de quoi faire avec les secrets et les manipulations qui entourent le silo. Les jeux politiques et d’ambition sont au cœur du roman et le suspense est bien mené. Néanmoins, comme d’autres lecteurs, j’ai trouvé que ce tome perdait un peu son côté SF et son ambiance oppressante pour retomber dans des chemins plus communs dans les épisodes quatre et cinq. Dommage parce que les deux premiers épisodes étaient vraiment surprenants. La syntaxe de certaines phrases m’a également fait un peu tiquer, problème de traduction ou de l’auteur, aucune idée.

  En bref, un roman post-apo efficace et surprenant, surtout dans les premiers épisodes, mais qui laisse un peu trop de côté sa touche SF dans la dernière ligne droite. L’ambiance posée est oppressante et joue à merveille sur la tension du récit. Entre secrets enfouis, manipulations et coups fourrés, ce premier tome se révèle prenant et sa structure narrative est immersive (telles les couches d’un oignon qu’on éplucherait). Pas loin du coup de cœur !

Verdict : Avec les honneurs

rock

Publicités

Tagué:, , , ,

12 réflexions sur “Hugh HOWEY – Silo, tome 1

  1. prettyrosemary 23/03/2014 à 17:05 Reply

    Ah enfin un avis sur Silo ! Je n’en suis qu’au tout début et je l’ai mis en pause un moment mais je compte bien le reprendre très bientôt. En grande fan de mondes post-apocalyptiques, et après lecture de ton avis je pense que Silo devrait me combler.

    • nymeria 24/03/2014 à 15:06 Reply

      Oui, tu peux le reprendre sans problème, c’est du bon 😉 Et la suite devrait bientôt arriver chez Actes Sud (en mai !).

  2. latetedansleslivres 23/03/2014 à 19:46 Reply

    Je l’ai dans ma PAL et j’ai très hâte de le lire! Merci pour ton avis 🙂

    • nymeria 24/03/2014 à 15:08 Reply

      Plus d’excuses pour ne pas le lire alors 😛 J’espère qu’il te plaira !

  3. Zina 24/03/2014 à 09:05 Reply

    Je viens de le lire et je l’ai trouvais très sympa. Et c’est vrai que le 1er épisode était vraiment percutant !

    • nymeria 24/03/2014 à 15:09 Reply

      Ah! oui, la fin de l’épisode 1, brrrr ! Je me doutais qu’il y avait quelque chose de louche là-dessous, mais c’est vraiment bien amené !

  4. La Critiquante 25/03/2014 à 00:04 Reply

    Il semble vraiment étrange ce livre.

    • nymeria 25/03/2014 à 15:30 Reply

      Je ne dirais pas tant étrange que surprenant. 🙂 Pour ceux qui aiment bien les manipulations et les secrets, c’est le roman idéal ! Merci de ta visite ^^

  5. beat 27/03/2014 à 23:03 Reply

    je te découvre et je suis déjà charmée par ce « silo » …..

    • nymeria 30/03/2014 à 18:44 Reply

      Merci, c’est gentil 🙂

  6. Escrocgriffe 28/03/2014 à 17:18 Reply

    Complètement d’accord avec cet article, notamment sur deux points : que le premier épisode est de loin le meilleur, et sur le fait qu’on est passé pas loin du coup de coeur (moi c’est la fin qui m’a laissé… sur ma faim). Je pense que l’auteur a failli livrer un chef d’oeuvre…

    • nymeria 30/03/2014 à 18:46 Reply

      J’espère que le tome 2 paliera cette « faim » justement. Il n’y a plus trop longtemps à attendre, heureusement. Et oui, il manque juste un petit quelque chose…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :