LOEVENBRUCK & MAZZA – Sérum, intégrale, saison 1

sérum1Date de parution : 22/01/2014
Editions : J’ai Lu
ISBN : 978-2-290-07868-6
Nbr de pages : 793
Prix constaté : 14.99€

Résumé :
Arthur Draken, psychiatre renommé, inventeur d’un sérum qui facilite l’état d’hypnose. Emily Scott, sa patiente, amnésique depuis une mystérieuse agression. Lola Gallagher, détective au NYPD, alertée par une suite de morts suspectes tous sont au cœur d’une enquête hallucinante à suivre pendant six épisodes. Attention, immersion totale dans un univers de série télévisée, énigmes et rebondissements spectaculaires, addiction inéluctable !

Impressions :
« Sérum » a créé sensation lors de sa sortie chez J’ai Lu sous format d’épisodes à parution rapprochée comme le ferait une série tv. Chaque « épisode » se concluant par un cliffhanger qui donnait envie au lecteur de découvrir la suite, en jouant sur l’effet d’une accoutumance insupportable relancée par de nouvelles pistes à explorer. La première saison terminée, l’éditeur a eu la bonne idée de ressortir le tout sous forme d’une intégrale qui réunit les six épisodes en un beau petit pavé de 800 pages. Ce cycle écrit à quatre mains par Mazza et Loevenbruck m’a beaucoup plu à défaut de m’avoir captivée, un certain nombre de choses ayant tempéré mon enthousiasme.

  Le récit débute sur des chapeaux de roue sur la fuite éperdue d’une jeune femme poursuivie par d’obscurs ennemis. Fuite qui s’achève tragiquement par une balle dans la tête et qui rend notre jeune inconnue amnésique mais miraculeusement vivante. Dès lors, c’est une course contre la montre qui s’engage car la jeune femme semble détenir des informations sensibles, emprisonnées dans son cerveau embrumé. Qui est ce mystérieux homme au chapeau ? Pourquoi cherche-t-il à la tuer à tout prix ? Qui est réellement l’amnésique et quel rôle joue-t-elle dans les machinations en cours ? Et enfin qu’est-ce que cet étrange sérum qui permet de pénétrer l’esprit des gens ? Autant de questions qui trouveront partiellement réponse dans cette première saison, riche en complots…

  Ces six épisodes proposent un suspense bien fourni, des énigmes en pagaille ainsi que de nombreuses révélations qui viennent relancer l’intérêt et offrir une intrigue à tiroirs. On baigne dans une ambiance mi-policière, mi-onirique avec l’introduction des notions d’amnésie et d’hypnose qui revêtent une place importante dans l’intrigue. Le côté investigation et déductions est aussi très présent avec l’existence de nombreuses zones d’ombre qui savent retenir l’attention du lecteur. Les deux auteurs nous lancent sur plusieurs pistes et n’en finissent pas de nous révéler de nouveaux indices et de mettre à jour d’occultes manœuvres, une bonne manière de prendre le lecteur dans leurs filets !

  La tension, constante, est l’un des atouts majeurs de ce récit et ne nous laisse pas de répit. C’est un jeu de dupes où les apparences sont trompeuses, les auteurs jouant sur le principe de l’arbre qui cache la forêt. Malheureusement de trop nombreuses coïncidences gâchent quelque peu la fête, certains passages paraissant un peu trop faciles, trop à l’avantage des personnages comme par un bienheureux hasard. Lesdits personnages, quant à eux, bien que fouillés et offrant un panel diversifié allant du psychiatre désabusé en passant par la femme flic insubordonnée, ne m’ont pas toujours paru très cohérents dans leurs réactions. Le comportement franchement limite de certains protagonistes, intrusif voire carrément obsessif mais dont personne ne s’offusque ne m’a pas paru très crédible ni même approprié. C’est le cas de Detroit, le collègue de Lola, qui s’immisce dans sa vie privée jusqu’à épier ses moindres faits et gestes et qui veut faire passer ça pour une curiosité saine… Mouais. Pareil avec le psychiatre pour qui la déontologie ne veut rien dire, son comportement avec le fils de Lola m’ayant semblé très exagéré. De même que la chaine de hasards qui l’amène à ce choix. Très malsain et tiré par les cheveux tout ça.

  Bref, un récit intriguant, au suspense bien dosé avec moult complots, machinations politiques et références oniriques. Immersive, cette première saison soulève beaucoup de questions et joue avec notre crédulité, nous faisant prendre des vessies pour des lanternes. Dommage que certains ressorts narratifs soient trop flagrants et que le comportement des personnages manque parfois de crédibilité. Rien qui ne m’empêche d’être curieuse de découvrir le fin mot de toute cette histoire !

Verdict : Bonne pioche

bonne-pioche

Publicités

Tagué:, , ,

6 réflexions sur “LOEVENBRUCK & MAZZA – Sérum, intégrale, saison 1

  1. latetedansleslivres 29/08/2014 à 08:54 Reply

    C’est vrai qu’on en avait beaucoup entendu parler lorsque les épisodes étaient sortis un à un! D’après ce que tu en dis, je suis très intriguée! Dommage que ça ne soit pas forcément très crédible…

    • nymeria 29/08/2014 à 19:23 Reply

      L’intrigue en elle-même n’est pas bancale, je te rassure sur ce point. Mais les réactions de personnages, argh ! Perso, j’ai eu du mal à les apprécier. Même l’héroïne. A côté de ça, la trame est très captivante et on a envie de connaitre la suite 🙂

  2. ducotedechezcyan 30/08/2014 à 11:37 Reply

    ça me tente bien, je le note 😉

    • nymeria 09/09/2014 à 12:07 Reply

      Je croise les doigts pour que ça te plaise alors 😉

  3. totorotsukino 12/08/2015 à 16:25 Reply

    j’ai beaucoup aimé cette série également! et j’ai le même ressenti sur les relations entre les personnages ^^
    vivement la saison 2 🙂

    • nymeria 26/08/2015 à 13:14 Reply

      Oui, vivement la saison 2 (avant que j’oublie tout ce qui s’est passé) XD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :