Vladimir LORTCHENKOV – Des mille et une façons de quitter la Moldavie

des mille et une façons de quitter le MoldavieTitre original : Vse tam budem (2008)
Date de parution : 04/04/14
Editeur : Mirobole
ISBN : 979-10-92145-20-5
Nb. de pages : 250
Prix constaté : 20€

Résumé :
« Vassili réfléchit un peu, puis il décréta :
– Nous allons faire voler mon tracteur. »

Drôle, grotesque, cruel. Partez à la rencontre du peuple le plus pauvre d’Europe.
Ceci est l’histoire d’un petit village moldave. À Larga, tous les habitants ne rêvent que d’une chose: rejoindre l’Italie et connaître enfin la prospérité. Quitte à vendre tous leurs biens pour payer des passeurs malhonnêtes, ou à s’improviser équipe moldave de curling afin de rejoindre les compétitions internationales.
Dans cette quête fantastique, vous croiserez un pope quitté par sa femme pour un marchand d’art athée, un mécanicien génial transformant son tracteur en avion ou en sous-marin, un président de la République rêvant d’ouvrir une pizzeria. Face à mille obstacles, ces personnages résolument optimistes et un peu fous ne renonceront pas. Parviendront-ils à atteindre leur Eldorado ?

Impressions :
Parce que c’est agréable de temps en temps de tomber sur un OVNI littéraire qui nous prenne totalement de court et nous fasse pousser des « oh ! » et des « ah ! », je vous recommande chaudement la lecture « Des mille et une façons de quitter la Moldavie » de Vladimir Lortchenkov. Je n’irais pas jusqu’à vous dresser la liste des 1001 raisons de lire ce roman (pas courageuse à ce point !) mais coupons plutôt la poire en 91 parts avec la liste des 11 raisons de le lire :

1. Bien que l’auteur soit moldave d’origine, il n’hésite pas à se moquer ouvertement de ses concitoyens qui s‘en prennent plein la tronche. Benêts, influençables, pauvres, misanthropes et naïfs, les Moldaves deviennent sous la plume de Lortchenkov de drôles de zouaves que l’on n’envie pas pour un sou.
2. Le récit est une comédie, absurde et cynique, qui nous fait rire autant qu’elle nous fait grincer des dents. Comment ne pas s’esclaffer face à ses situations abracadabrantes qui tiennent plus du conte cruel que de la chronique anthropologique ? Parce que parvenir à nous faire rire d’un suicide, ça tient de l’art quand même !
3. Vous ne trouverez nulle part ailleurs des tracteurs volants, des sous-marins bicyclettes et des équipes de curling moldaves sans patinoire où s’entrainer.
4. Pour l’édition aux petits oignons de Mirobole avec sa couverture réfléchie et ses petits détails (tracteur sur la tranche, etc.)
5. Quand on gratte le vernis rocambolesque des événements, on voit aussi se profiler en filigrane la critique envers la Moldavie et les politiques d’immigration qui donnent de faux espoirs aux gens qui voient en l’Europe un Eldorado.
6. Les légendes et mythes qui entourent l’Italie valent leur pesant de cacahuètes. En particulier celle qui voudrait nous faire croire que l’Italie n’existe pas car personne n’est revient jamais !
7. Si les moldaves passent pour de drôles de gus, ils font aussi preuve d’un optimisme à toute épreuve et d’une opiniâtreté sans limite ! Comme quoi croire en ses rêves, c’est important.
8. Pour son pope illuminé à qui l’on doit la plus grande découverte supercherie de l’histoire moldave !
9. Des personnages plus barrés les uns que les autres, dont le génie frôle la folie et qui se trouvent une utilité même dans la mort…
10. Une plume dynamique, un texte court et un don pour manier les mots et livrer des dialogues pas piqués des vers.
11. Parce que finalement, c’est une façon comme une autre de découvrir la Moldavie (oui, parce qu’on n’a pas plus envie que ça de la visiter, hein…).

Verdict : Avec les honneurs

rock

Publicités

Tagué:, , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :