Jo WALTON – Morwenna

morwennaTitre original : Among others (2011)
Traduit par : Luc Carissimo
Date de parution : 10/04/2014
Edition : Denoël
Collection : Lunes d’encre
ISBN : 978-2-207-11654-8
Nbr de pages : 334
Prix constaté : 21.50€

Résumé :
Morwenna Phelps, qui préfère qu’on l’appelle Mori, est placée par son père dans l’école privée d’Arlinghust, où elle se remet du terrible accident qui l’a laissée handicapée et l’a privé à jamais de sa sœur jumelle, Morganna. Loin de son pays de Galles natal, Mori pourrait dépérir, mais elle découvre le pouvoir des livres, notamment des livres de science-fiction. Samuel Delany, Roger Zelazny, James Tiptree Jr, Ursula K. Le Guin et Robert Silverberg peuplent ses journées, la passionnent. Alors qu’elle commence à reprendre du poil de la bête, elle reçoit une lettre de sa folle de mère : une photo sur laquelle Morganna est visible et sa silhouette à elle brûlée. Que peut faire une adolescente de seize ans quand son pire ennemi, potentiellement mortel, est sa mère ? Elle peut chercher dans les livres le courage de se battre.

Impressions :
Grand gagnant du prix Nebula et du prix Hugo, Morwenna me faisait de l’œil depuis sa sortie vo et sa vf annoncée sur le blog de la collection Lunes d’encre chez Denoël. J’en attendais beaucoup, de cette ode à la littérature de l’imaginaire. Mais malgré mes bonnes dispositions, je n’ai pas du tout réussi à y adhérer.

  L’absence d’intrigue m’a gênée tout comme le manque de finalité du roman. J’ai lu quelque part que c’était un récit sur la résilience et je veux bien le croire. Morwenna qui se bat contre sa solitude, qui ne se laisse pas abattre par la mort de sa jumelle ni par son handicap, c’est sûr que c’est touchant et admirable. Mais le procédé narratif utilisé par Jo Walton qui construit le roman tel le journal intime de la jeune fille au jour le jour est plus source d’ennui qu’autre chose. Il ne se passe pas grand-chose entre la première entrée de son journal intime et la dernière. Morwenna évolue très peu. Du moins pas assez pour que l’on apprécie son parcours. De plus la personnalité de la jeune fille nous parait un peu froide, trop détachée de tout.

  Certes, il y a quelques sursauts, surtout quand Morwenna se lance sur son sujet préféré : la littérature SFFF. Ou qu’elle analyse son environnement en voyant de la magie partout. Magie qui n’est que très peu exploitée et ne présente pas vraiment d’intérêt au final. Pareil pour la longue liste de romans cités qui ne fait pas montre d’un quelconque développement. L’auteure nous balance des titres en veux-tu en voilà sans prendre le temps de s’y attarder. Je n’y ai pas vu d’intérêt, à moins de connaitre déjà lesdits titres (l’envie ne m’a traversé à aucun moment de me renseigner un peu plus sur tel ou tel livre par exemple…). Si le but était de mettre en valeur ce type de littérature, c’est un peu raté selon moi. Bref, je n’ai pas été touchée par la magie de Morwenna et j’en ressors avec l’impression d’être complètement passée à côté…

Verdict : Pas ma tasse de thé

pas-ma-tasse-de-thé

Publicités

Tagué:, , , , ,

8 réflexions sur “Jo WALTON – Morwenna

  1. Tesrathilde 01/11/2014 à 16:35 Reply

    Aïe ! Moi j’ai carrément adhéré au roman dès les premières pages, pour beaucoup d’éléments qui à toi ne t’ont pas plu (la liste de livres, le détachement de Mori et son analyse du monde, les touches de magie) ! 🙂 Je n’aime pas spécialement les récits d’adolescence mais cette fille-là m’a été sympathique et intéressée dès le début. Mais bon j’imagine que ça arrive à tout un chacun d’être totalement imperméable à certains titres qui vont beaucoup parler à d’autres lecteurs. :s

    • nymeria 01/11/2014 à 17:22 Reply

      Je crois effectivement qu’il y a des livres comme ça qui n’ont pas le même impact selon le lecteur. Je n’ai pas ressenti de connection avec Morwenna, mais je ne pourrais pas dire que je n’aime pas. Juste que ça me laisse indifférente.

  2. […] Chroniques d’ailleurs :  Naufragés Volontaires, Blog-O-Livre, Livresse des Mots, Les Lectures de Xapur, Les lectures de Bouch’, Livrement, Avides Lectures […]

  3. Lelf 01/11/2014 à 17:40 Reply

    Comme toi je suis passée à côté. Un livre sur l’amour de la SF et la résilience, c’était fait pour moi ! Et puis non.
    Et j’ai même été très agacée avec cette fin explosive, comme si on résolvait ses problèmes avec sa mère comme ça (je suis bien placée pour le savoir). J’ai été tellement déçue… Alors que cette ado, quelque part ça aurait pu être moi et je me suis relativement tamponnée de ce qui lui arrivait, ça ne m’a pas touché, à part par petites touches comme pour toi. Pas un roman mauvais, mais un roman qui n’a vraiment rien de spécial. Plus le temps passe et plus je suis amère concernant ma lecture.

    • nymeria 02/11/2014 à 16:19 Reply

      La fin m’a fait un drôle d’effet aussi. On reste toujours un peu le cul entre deux chaises (la belle expression :P) quant à la présence réelle de magie, du coup la fin ne semble pas très « logique ». Et c’est dommage parce que perso, j’y voyais plus une allégorie et j’aurais aimé qu’elle résolve ses problèmes avec sa mère de manière naturelle. Ca aurait montré qu’elle grandit et ça aurait fait une fin satisfaisante. 😦

      • Lelf 04/11/2014 à 09:33

        Mais ouais ! Tout pareil. ^^
        (Et totalement d’accord sur le cul entre deux chaises… l’ambiguité c’est bien quand elle est bien faite, là ça collait pas bien ^^)

  4. miguala 22/03/2015 à 16:09 Reply

    je suis comme toi. Je n’ai absolument pas adhéré. Je ne comprend pas pourquoi ce bouquin a gagné le hugo et le nébula. En plus, c’est mal écrit.
    et puis cette scène de fin avec sa mère…

    • nymeria 22/03/2015 à 21:29 Reply

      Je suis restée sceptique aussi. Ce sont quand même des prix prestigieux, je ne comprends pas l’engouement. Ah! Et la fin est la goutte d’eau…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :