Franck FERRIC – Trois oboles pour Charon

trois oboles pour charonIllustration de couverture : Bastin Lecouffe Deharme
Editions : Denoël
Collection : Lunes d’encre
Date de parution : 16/10/2014
ISBN : 978-2-207-11731-6
Nbr de pages : 301
Prix constaté : 20.50€

Résumé :
Pour avoir offensé les dieux et refusé d’endurer sa simple vie de mortel, Sisyphe est condamné à perpétuellement subir ce qu’il a cherché à fuir : l’absurdité de l’existence et les vicissitudes de l’Humanité. Rendu amnésique par les mauvais tours de Charon – le Passeur des Enfers qui lui refuse le repos -, Sisyphe traverse les âges du monde, auquel il ne comprend rien, fuyant la guerre qui finit toujours par le rattraper, tandis que les dieux s’effacent du ciel et que le sens même de sa malédiction disparaît avec eux. Dans une ambiance proche du premier Highlander de Russel Malcahy, Trois oboles pour Charon nous fait traverser l’Histoire, des racines mythologiques de l’Europe jusqu’à la fin du monde, en compagnie du seul mortel qui ait jamais dupé les dieux.

Impressions :
Un roman qui revisite un des plus grands mythes grecs, il n’en fallait pas plus pour me tenter ! Sans compter que Franck Ferric est un auteur français dont j’ai entendu le plus grand bien. Malheureusement, mon avis final s’avère très mitigé car si la plume est magnifique et très recherchée, j’ai trouvé le récit un peu trop répétitif et trop « guerrier » à mon goût. J’apprécie les batailles épiques que l’on trouve couramment dans les romans fantasy mais là cet aspect occupe tout le roman qui n’est qu’une succession de combats à travers les âges. Si on apprécie au début cette mise en scène qui marque l’ineptie de la vie et de ses guerres, force est de constater que l’on finit par se lasser de cet emphase.

  Certes, « Trois oboles pour Charon » n’offre pas qu’un cortège de combats. Le contexte mythologique et historique ainsi que le message sous-jacent sont rondement menés. J’ai beaucoup aimé la manière dont Franck Ferric repense le mythe de Sisyphe, éternellement condamné à rouler un rocher le long d’une pente ascendante. Ici, sa punition perd une autre tournure et Sisyphe se voit condamné à mourir et revenir ad vitam eternam à la vie sans aucun souvenir de son passé, de sa punition et même de son nom. Il livre ainsi des combats perdus d’avance qui le font revenir à chaque fois au même point : devant Charon, le passeur de l’Au-delà. Les scènes entre Charon et Sisyphe sont les plus prenantes du roman. Car la semi relation qui se tisse entre les deux nous fait douter de la justice divine et du vrai châtié de l’histoire. Si on n’apprécie au final ni l’un ni l’autre des deux personnages centraux, il faut avouer qu’ils ne nous laissent pas indifférent.

  La narration qui passe d’une époque à l’autre en passant par des interludes qui renvoie le héros au point de départ m’a paru un peu abrupte. Si le procédé permet de nous mettre à la place de Sisyphe, dans le même état d’esprit que lui, confus et las, il n’aide pas beaucoup le lecteur à se mettre dans le bain. J’ai eu du mal à lire le roman de manière suivie, je me suis vu obligée de faire de nombreuses pauses et de lire par petites cessions. La plume particulièrement érudite n’est pas pour alléger la lecture. « Trois oboles pour Charon » est un roman exigeant, ambitieux qui demande de la concentration. Franck Ferric a un don pour manier les mots qui rend le texte vivant et sophistiqué, peut-être un peu trop. Un auteur qui me laisse avec une impression positive tout de même et que je re-testerai à l’occasion !

Verdict : Roulette russe

roulette-russe

Publicités

Tagué:, , , ,

2 réflexions sur “Franck FERRIC – Trois oboles pour Charon

  1. didi8921 30/12/2014 à 23:06 Reply

    Coucou !! La couverture est terrible dis donc, dommage que le contenu ne t’ai pas à 100 % convaincu. Je testerai à l’occasion ^^ Beijinhos !

    • nymeria 31/12/2014 à 13:28 Reply

      Coucou !
      c’est vrai que la couverture est flippante. Si tu le lis, je serais curieuse d’avoir ton avis. Beijinhos et bon réveillon ! Beijinhos 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :