Samantha BAILLY – Métamorphoses

métamorphosesIllustration de couverture : Mélanie Delon
Editions : Bragelonne
ISBN : 978-2-35294-799-8
Nbr de pages : 550
Prix constaté : 25€

Résumé :
Dans la cité de Lyneroy, les commerces éclatants cohabitent avec les plus sombres marchés noirs…
Sonax a treize ans lorsque sa vie bascule. Jeune garçon androgyne destiné à suivre une voie marchande, il quitte tout pour le théâtre solaire, un lieu où il se découvre une nouvelle famille. Mais derrière la scène, entre faux-semblants et jeux de pouvoir, la réalité d’Hélderion n’a rien à envier aux drames qui se jouent sur les planches. Il ignore alors à quel point il va devoir apprendre à jouer un rôle en permanence, en découvrant les dangereuses coulisses de la cité la plus riche du royaume. Entraîné dans des intrigues politiques qui le dépassent, il sera changé en polymorphe, un être capable de modifier son apparence à volonté…
Car quel acteur n’a jamais rêvé de contrôler l’histoire au gré de ses métamorphoses ?

Impressions :
Après l’excellente découverte qu’avait été « Oraisons », Samantha Bailly nous revient avec un nouveau roman de fantasy, genre dans lequel on la sent de plus en plus à l’aise. J’ai été étonnée de constater que « Métamorphoses » était en fait une préquelle d’Oraisons car rien n’y fait mention dans la 4ème de couverture. Si j’ai été ravie de retrouver l’univers d’Ollien, il faut savoir qu’il vaut mieux avoir préalablement lu Oraisons avant de se lancer dans Métamorphoses car de nombreux secrets sont éventés dès le premier acte et que ceux qui débutent par ce roman se feront gentiment spoiler quand à la suite… Vous voilà prévenus !

  Quel plaisir de retrouver l’univers d’Heldérion et ses spécificités religieuses tournant autour des astres ! Ce roman vient prouver que l’auteure avait vraiment réfléchi son univers dans les moindres détails, avec sa religion, son art, sa magie et ses luttes de pouvoir. Les faits se recoupent, gagnent en épaisseur et offrent une intrigue dense et minutieuse. Le récit se déroule une trentaine d’années avant Oraisons et s’étale sur une quarantaine d’années jusqu’à revenir sur les derniers évènements d’Oraisons justement. On y retrouve donc certains personnages secondaires qui sont ici mis à l’honneur et se dévoilent pleinement. Si vous étiez curieux d’en savoir plus sur Sonax, la grande Jadielle, Joscard ou sur Soleil III, alors « Métamorphoses » vous comblera.

  Le récit se focalise sur Sonax, que l’on découvre adolescent et que l’on suivra jusqu’à ses cinquante ans. Personnage intriguant, j’ai particulièrement apprécié la manière qu’a Samantha Bailly de le « métamorphoser ». D’un gamin rebelle et complexé, il se transforme en papillon et est tour à tour placé sous les projecteurs puis caché dans l’ombre. En constante mutation, Sonax est un personnage aux multiples facettes, qui se révèle difficile à saisir dans son entier. On le sent fragile, mais aussi téméraire, présomptueux mais parfois complexé, sachant faire preuve d’abnégation comme il peut se montrer individualiste. Bref, un personnage ambigu qui possède une belle épaisseur, ce qui en fait le personnage principal idéal !

  Le roman, assez conséquent, se découpe en trois actes et plusieurs interludes en faisant plusieurs sauts temporels qui permettent au récit de couvrir une assez longue période de temps. Si ce procédé permet à l’auteure de faire progresser son intrigue rapidement et d’étudier en profondeur la vie de Sonax, j’ai trouvé que la structure narrative souffrait de quelques maladresses. Certains passages s’étirent parfois en longueur et viennent perturber la dynamique du récit. La relation tissée entre Sonax et Jaspe par exemple souffre de quelques redondances qui peuvent devenir agaçantes. A l’inverse certaines ellipses temporelles nous prennent un peu de court et auraient mérité qu’on s’y attarde un peu. Rien de vraiment contraignant en soi mais c’est un peu dommage avec un scénario si intense.

  Si le personnage principal est merveilleusement mis en valeur, c’est surtout grâce aux figures secondaires qui gravitent autour de lui et nous montrent différents aspects de sa personnalité. Amis, amants, famille, relations de travail, les rapports de force sont mis à l’honneur et j’ai adoré découvrir les différents liens qui se tissent ou se dénouent à travers les années. La belle relation qui lie Sonax et sa carme m’a particulièrement plu. Par certains côtés, elle m’a rappelé Fritz et son loup dans le roman de Robin Hobb. Les autres protagonistes ne sont pas en reste car ils sont ambivalents et changeants, il n’y a pas de bons ou de méchants dans « Métamorphoses » (à part l’Astracan en fait). Bref, encore un très bon roman pour Samantha Bailly qui boucle avec Métamorphoses un pan de son univers.

Lu dans le cadre d’un partenariat entre Livraddict et les éditions Bragelonne que je remercie !

Verdict : Avec les honneurs

rock

Publicités

Tagué:, , , , , ,

4 réflexions sur “Samantha BAILLY – Métamorphoses

  1. Léa Touch Book 10/01/2015 à 17:51 Reply

    J’ai eu un coup de coeur pour ce livre 🙂

    • nymeria 10/01/2015 à 18:20 Reply

      Tu avais déjà lu Oraisons aussi ?

  2. stelphique 13/01/2015 à 21:04 Reply

    Va falloir que je complete mes découvertes avec cette auteure….Il a l’air bien et vu que nos ressentis se ressemble je me le note……;)

    • nymeria 12/02/2015 à 21:31 Reply

      C’est une auteure française que j’aime bien. Même si je n’ose toujours pas tenter ses romances (pas trop fan du genre à la base).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :