Laura FERNANDEZ – La Chica zombie

la chica zombieTitre original : La chica zombie (2013)
Traduit par : Isabelle Gugnon
Paru le : 06/11/2014
Editions : Denoël
ISBN : 978-2-207-11668-5
Nbr de pages : 363
Prix constaté : 20€

Résumé :
Dans la ville fictive d’Elron, à la fin des années 90, une poignée d’élèves et de professeurs se préparent au célèbre bal des Monstres du lycée Robert-Mitchum. Erin, seize ans, se réveille un matin et découvre avec effroi que ses cheveux sont pleins de vers, que ses doigts tombent les uns après les autres… Tout semble indiquer qu’elle est morte… Pourtant, malgré son odeur pestilentielle et sa chair en lambeaux, Erin doit quand même aller en cours. Elle cache son corps putréfié de zombie derrière des vêtements informes et du maquillage, et personne ne semble s’apercevoir de son état.

Impressions :
« La chica zombie » malgré son titre, n’est pas à prendre comme un récit apocalyptique, ni même un récit zombie borderline un peu différent. Non. « La chica zombie », s’il fallait l’étiqueter obligatoirement, est plutôt un roman allégorique du type de « La Métamorphose » de Kafka, l’aspect métaphysique en moins. Le roman de Laura Fernandez a été écrit dans une optique farfelue, drôle, qui mettrait en scène les affres de l’adolescence. Si ce n’est pas toujours réussi, il faut reconnaitre que l’idée de départ était attrayante et qu’on aurait pu tenir quelque chose de complètement délirant.

  Première déconvenue qui fera grincer des dents de nombreux lecteurs, c’est le registre employé par l’auteure. Ses ados s’expriment dans un langage châtié, vulgaire et ne pense qu’au sexe et à leur réputation. S’il faut reconnaitre que les jeunes ne s’expriment pas toujours très bien (je prends suffisamment les transports en commun pour le savoir), l’auteure a beaucoup trop forcé la dose, au point qu’on sature vite. Surtout quand l’intrigue tourne vite à qui veut coucher avec qui, avec un défi débile à la clé lancé à l’héroïne. Bref, Laura Fernandez surjoue et on perd vite de vue l’idée première qui était de nous faire rire.

  Si le récit n’a rien de fantastique dans l’absolu, l’auteure s’emploie à se lancer dans un joyeux délire avec zombies, génies et folies douces-amères comme autant d’allégories d’un malaise ambiant. Si Erin, l’héroïne se réveille un matin avec l’impression que son corps pourrit et qu’elle s’est transformée en morte vivante, le reste de son lycée n’est pas en reste avec sa prof obsédée par l’idée de se marier et son proviseur qui fait des plans sur la comète. Certains passages donnent le sourire, on finit vite par se demander qui n’est pas fou dans l’histoire. Dommage que l’auteure cherche autant à forcer le trait sur certains personnages et événements parce qu’il y avait du potentiel caché là-dessous, avec une belle critique du paraitre et des attentes de la société. Bref, une idée intéressante mais mal exploitée…

Verdict : Roulette russe

roulette-russe

Publicités

Tagué:, , ,

10 réflexions sur “Laura FERNANDEZ – La Chica zombie

  1. sombrefeline 13/01/2015 à 15:35 Reply

    Le pitch est alléchant, mais à lire la critique, j’ai peur d’être déçue.

    • nymeria 13/01/2015 à 20:20 Reply

      Je le déconseille à ceux qui veulent du zombie, parce que c’est pas vraiment ça. Si le langage châtié ne déplait pas à la rigueur pourquoi pas. Je n’ai pas trouvé ça si mauvais que ce que j’ai pu lire ici ou là, mais y’a pas mal de défauts quand même…

      • sombrefeline 13/01/2015 à 21:14

        Vu que le langage ado, j’ai ça au boulot tous les jours, je crois que je vais passer mon tour 😀

      • nymeria 12/02/2015 à 21:27

        Haha ! Je comprends, moi aussi 😀

  2. nosamislesmots 13/01/2015 à 18:55 Reply

    En tout cas j’adore la couverture!

    • nymeria 13/01/2015 à 20:22 Reply

      C’est vrai que la couv’ est sympa ^^ Ils font souvent de belles choses chez Denoël (celle de L’oiseleur est magnifique aussi je trouve).

  3. Carnet Parisien 13/01/2015 à 20:37 Reply

    Je passe !

    • nymeria 13/01/2015 à 20:43 Reply

      Tu peux sans problème 😉

  4. stelphique 13/01/2015 à 21:08 Reply

    ca fait deux fois que je vois des avis mitigés, je passe!!!!!

    J’adore tes petits emotiv’s de ressentis!!!!;)

    • nymeria 12/02/2015 à 21:30 Reply

      Les avis sont au mieux mitigés je crois. Je pense que beaucoup n’ont pas apprécié le language et le manque de « vrais » zombies 🙂
      Merci ! J’en ai plein d’autres tout aussi rigolos, j’essaie toujours de voir où je pourrais les caser 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :