Stéphane PRZYBYLSKI – Origines, tome 1 : Le Château des millions d’années

origines 1Illustration de couverture : Aurélien Police
Date de parution : 01/01/2015
Editions : Le Bélial
ISBN : 978-2-84344-132-5
Nbr de pages : 361
Prix constaté : 20€
Lu dans le cadre de la Voie des Indés en partenariat avec Libfly

Résumé :
Juin 1939. Heinrich Himmler diligente une expédition archéologique en Irak, dans le but officieux de s’allier les tribus locales afin de lutter contre l’ennemi britannique. Au sein de l’expédition, l’officier SS Friedrich Saxhäuser. Vétéran de la Grande Guerre, il a lié son destin à celui d’Adolf Hitler depuis le putsch manqué de Munich en 1923. Jamais totalement acquis aux thèses nazies, Saxhäuser est un agent double, naviguant dans les eaux troubles des différents services de renseignement du Reich. Au fond d’une vallée d’un affluent du Tigre, Saxhäuser met au jour quelque chose venu d’ailleurs, susceptible de changer la donne dans le conflit qui s’annonce. Cependant, les doutes que le SS nourrit envers le régime nazi s’exacerbent : doit-il s’abstenir de remettre à Hitler sa découverte ? Mais ne s’est-il pas déjà trop compromis ?

Impressions :
Premier tome d’une tétralogie, « Le château des millions d’années » est également la première incursion de Stéphane Przybylski dans le genre de la science-fiction, l’auteur étant surtout connu pour ses ouvrages historiques. Justement, ce premier tome d’ « Origines » possède un souffle historique indéniable qui rend la lecture passionnante ! Moi qui suis plutôt frileuse quand l’aspect historique est trop prononcé, je me suis vraiment régalée avec ce premier tome, qui allie à merveille aventure, rencontres du troisième type et rigueur historique. C’est un peu l’histoire du troisième Reich pour les nuls, l’auteur replaçant son contexte à la naissance du parti nazi et revenant sur les raisons qui ont conduit à la seconde guerre mondiale et à ce climat empoisonné qui a été la cause de nombreuses atrocités.

  En mettant en lumière un personnage principal ambigu et dangereux, Stéphane Przybylski prend des risques. Mais c’est sans compter sur l’analyse approfondi du protagoniste, que l’auteur exploite dans ses moindres retranchements. Ca ne pose donc pas le moindre problème que le lecteur ne puisse pas s’identifier à Friedrich Saxhaüser, car c’est un personnage ambivalent, que l’on perce peu à peu, et qui au-delà de son statut de tueur et de SS, sait faire preuve d’introspection et se remettre en question quand il le faut. J’ai été captivée par son cheminent, par ses désillusions, par ses errances et par les regrets qui le rongent. D’un simple sentiment de rejet, l’homme glissera inexorablement vers la révolte, et se laissera entrainer dans un conflit de plus en plus cruel, avant de prendre ses distances. Ca faisait bien longtemps que je n’avais pas croisé un personnage principal aussi fort et intéressant à suivre.

  Comme je le disais plus tôt, « Le château des millions d’années » est avant tout un récit historique, l’aspect SF s’installant progressivement. Ce premier tome se pose comme un tome d’introduction, l’auteur plantant son décor et offrant une légitimité historique au récit. La rigueur dont il fait preuve est remarquable et a le don de nous immerger corps et âme dans une époque troublée et troublante qui ne peut laisser indifférent. Le souci du détail permet à Stéphane Przybylski de coller au plus près à l’Allemagne nazie de cette époque. Entre les différentes cartes, glossaire et rappel des dates importantes, on peut dire que l’auteur a bichonné son lecteur et soigné son approche. On pouvait difficilement faire plus complet.

  Le récit n’en est pas pour autant hermétique, ni même ennuyeux car Stéphane Przybylski développe chaque versant de cette époque troublée : politique, vie quotidienne, économie, rien n’est laissé au hasard. C’est ainsi que peu à peu, on passe d’un récit purement historique pour plonger dans un univers plus dynamique de contre-espionnage, d’excavations dans le désert et de course-poursuites sur la mer. Il est vrai qu’il y a un petit côté X-Files dans ce roman, avec apparitions lumineuses à la clé. La narration va crescendo, les derniers chapitres se faisant de plus en plus pressant et intriguant. La fin, quant à elle, nous offre un beau cliffhanger qui nous donne la furieuse envie de nous jeter sur la suite (malheureusement pas disponible avant 2016 !). Il va falloir prendre son mal en patience…

Verdict : Avec les honneurs

rock

Publicités

Tagué:, , , , , , ,

2 réflexions sur “Stéphane PRZYBYLSKI – Origines, tome 1 : Le Château des millions d’années

  1. Tesrathilde 23/03/2015 à 08:52 Reply

    Comme toi, Histoire ou pas, j’ai plutôt bien envie de lire ce livre depuis que j’en entends parler. Je ne suis pas une fan de fiction historique tout simplement parce que souvent l’auteur part du principe que son lecteur est intéressé par et très impliqué dans la période qu’il couvre, et ne prend que rarement la peine de replacer le contexte (mais j’imagine que les lecteurs de romans historiques n’en attendent pas forcément autant) – j’avais eu par exemple une expérience assez malheureuse avec les Arturo Perez-Reverte dont on m’avait dit beaucoup de bien (j’ai haï l’histoire espagnole pendant beaucoup de pages – ce n’est déjà pas un pays qui m’intéresse !… ^^’)
    Ce que tu en dis va je pense très bien me convenir, je vais peutêtre juste patienter jusqu’à ce qu’un ou deux tomes de plus soient sortis.

    • nymeria 06/04/2015 à 12:52 Reply

      C’est un peu le problème avec les romans historiques. Soit l’auteur se lance dans des explications sans fin et oublie son lecteur en cours de route, soit il arrive à le fédérer en transmettant sa passion. Ici, j’ai été très agréablement surprise.

      Finalement, il semblerait que le tome 2 sorte d’ici la fin de l’année. Je te dirais si ça vaut toujours le détour 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :