John DARNIELLE – Le loup dans le camion blanc

le loup dans le camion blancTitre original : Wolf in white van (2014)
Traduit par : Nathalie Bru
Date de parution : 25/02/2015
Editions : Calmann-Lévy
ISBN : 978-2-7021-5725-1
Nbr de pages : 254
Prix constaté : 19.50€

Résumé :
À dix-sept ans, Sean est défiguré. Peu après, il crée Trace Italian, un jeu de rôle dans lequel, un tour après l’autre, les joueurs cherchent un abri dans une Amérique post-apocalyptique. Les années passent. Sean vit de la popularité grandissante de ses jeux, complètement coupé du monde extérieur. Mais un jour, un couple d’adolescents décide de transposer Trace Italian dans le monde réel. C’est le drame. Mis en cause, Sean s’interroge sur les risques de son imaginaire. Les murs qui séparent la réalité de la fiction sont-ils solides ? Comment une seule décision peut-elle nous façonner ? Quelles menaces sommeillent dans nos esprits ?

Impressions :
L’histoire du « Le loup blanc dans le camion » est à l’image de sa couverture : hypnotique, labyrinthique. Difficile de parler de ce roman sans trop en révéler car ce serait vous gâcher l’expérience, lever le voile sur la raison de ce voyage dans l’esprit perturbé de cet ado qui souffre. Ce premier ouvrage de John Darnielle ne laissera personne indifférent parce qu’il réveille en nous un écho, des impressions fugaces de déjà-vu, déjà-ressenti, déjà-vécu. L’histoire de Sean, c’est celle du mal-être ado, de l’incompréhension des parents et de la non-acceptation de ce qui est différent, du refus d’affronter la réalité trop amère ou trop décevante.

  Ce roman ne plaira probablement pas à tout le monde parce qu’il n’est pas facile d’accès. Il faut faire un effort pour s’en imprégner, pour l’apprécier. Spécial « Le loup dans un camion blanc » ? Oui, très. De bien des manières. Par sa narration faite de souvenirs, de considérations existentielles, d’analyse de soi. On se perd dans les méandres de l’esprit de Sean et on se réfugie avec lui dans son imagination dérivative qui l’aide à oublier la douleur. Par son amalgame entre la réalité cruelle et l’univers du jeu qui s’inspire de sa souffrance. Fuir la réalité pour ne pas devenir fou ou avoir à affronter sa solitude, voilà de quoi est fait le quotidien de Sean. Par sa plume envoûtante, qui nous parle et qui en révèle beaucoup par ses non-dits, par ses allusions.

  Si le roman est si différent, c’est aussi par ce qu’il cache entre ses pages une vérité douloureuse, que l’on découvre à demi-mot, au détour d’une section de ce labyrinthe. Sean est défiguré, Sean souffre. Mais que lui est-il arrivé ? Quelles sont les circonstances exactes du drame qu’il a vécu ? Pourquoi ce titre « Le loup dans un camion blanc » ? John Darnielle nous livre ses réponses de manière détournée, chargeant le lecteur de faire l’effort de s’impliquer dans le récit s’il veut en trouver toutes les clés. C’est maitrisé, déprimant et grandiose en même temps. Bref, un roman unique, à aborder l’esprit ouvert.

Verdict : Avec les honneurs

rock

Publicités

Tagué:, , , ,

5 réflexions sur “John DARNIELLE – Le loup dans le camion blanc

  1. Sita 10/09/2015 à 12:16 Reply

    Oooh, intéressant ! Je vais me noter le titre et tâcher de le trouver en biblio 🙂

    • nymeria 14/12/2015 à 22:52 Reply

      Ca sort de l’ordinaire, c’est le moins qu’on puisse dire ! Il faut se laisser surprendre 🙂

      • Sita 17/12/2015 à 11:14

        Effectivement ! Je l’ai lu, le moins que l’on puisse dire c’est que c’était déconcertant. Merci pour la découverte !

  2. Carnet Parisien 10/09/2015 à 18:23 Reply

    je ne connaissais pas mais je te remercie pour la découverte, car je pense que ce titre pourrait me parler ! 🙂

    • nymeria 14/12/2015 à 22:53 Reply

      De rien ^^ Il fallait que j’en parle tellement c’est spécial. C’est une expérience, un peu comme Donnie Darko…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :