Claire KRUST – Les Neiges de l’éternel

les neiges de l'éternelIllustration de couverture : JungShan Chang
Date de parution : 21/08/2015
Editions : ActuSF
Collection : Les trois souhaits
ISBN : 2917689927
Nbr de pages : 344
Pris constaté : 18€
Existe en ebook à 5.99€

Résumé :
Dans un Japon féodal fantasmé, cinq personnages racontent à leur manière la déchéance d’une famille noble. Cinq récits brutaux qui voient éclore le désespoir d’une jeune fille, la folie d’un fantôme centenaire, les rêves d’une jolie courtisane, l’intrépidité d’un garçon inconscient et le désir de liberté d’un guérisseur. Le tout sous l’égide de l’hiver qui s’en revient encore.

Impressions :
Premier roman d’une jeune lilloise qui allie un Japon féodal poétique et fantasmé à la pure tradition des histoires de fantômes chinois. Une merveille de sensibilité et d’élaboration, qui force le respect pour un premier essai. Si vous aimez les nouvelles mais que vous n’aimez pas leur aspect limité qui ne permet pas de développer un univers plus avant, « Les neiges de l’éternel » devrait vous plaire. Car il s’agit d’un recueil structuré autour d’un même univers, que l’auteure exploite à travers différents personnages et diverses époques, navigant de l’un à l’autre par des passerelles subtiles, un fil d’Ariane reliant les protagonistes entre eux.

  Perdus dans les méandres d’un hiver glaçant à souhait, saison qui s’apparente à un personnage à part entière tant l’influence pernicieuse de celui-ci semble décisive, les protagonistes se débattent avec la maladie mais aussi avec leurs peurs les plus secrètes. Quel point commun y a-t-il entre un fantôme, une fille de daimyo, un jeune garçon très malade, un guérisseur et une courtisane ? Quel puissant lien les unit ? Les cinq récits que l’on peut lire indépendamment se combinent pour mieux nous laisser appréhender un univers fantastique consciencieusement élaboré. Cinq voix, cinq personnalités qui chacune à leur manière apporte un nouvel éclairage sur cet hiver perpétuel, sur ce Japon qui balance entre féodalité et mysticisme.

  La plume de Claire Krust est envoûtante et parvient à nous immerger dans les frimas de l’hiver, un courant d’air froid semblant à chaque instant peser sur notre nuque. Outre de belles descriptions, l’auteure met en place un univers qui prend appui sur la culture japonaise, avec ses croyances, sa société de l’époque féodale et de nombreuses autres petites références. Pas forcément poussé, l’auteure cherchant principalement à présenter sa vision d’un Japon chimérique, ce contexte permet au lecteur de se focaliser sur les émotions qui se dégagent de ces cinq textes. Deuil, solitude, amitié, éternité, foi… L’auteur explore des sentiers où point la tristesse et la poésie. Mon seul regret ? J’aurais aimé en savoir plus sur Yuki et sur le devenir des autres personnages. Un premier roman trsè réussi.

Verdict : Avec les honneurs

rock

Publicités

Tagué:, , , , ,

8 réflexions sur “Claire KRUST – Les Neiges de l’éternel

  1. Adalana 16/12/2015 à 01:50 Reply

    Intéressant, je le note.

    • nymeria 16/12/2015 à 20:48 Reply

      J’avoue que rien que les mots-clés (Japon féodal, Fantôme) avaient piqué mon intérêt, mais le résultat est vraiment bon. Surtout pour un premier bouquin.

  2. SarasvaLit 16/12/2015 à 10:45 Reply

    Wow. Cette couverture est magnifique. Et le livre m’a l’air très intéressant. J’adore le concept de nouvelles qui se rejoignent dans le même univers.

    Je débarque de livraddict un peu par hasard mais j’ai vraiment bien fait. Je te remercie pour cette découverte. Il faut vraiment que je mette la main dessus maintenant.

    • nymeria 16/12/2015 à 20:54 Reply

      J’aime beaucoup ce concept aussi. Ca permet de découvrir différentres facettes de l’univers.

      Bienvenue sur LA alors ! J’espère que tu découvriras plein de bons titres 🙂

  3. SarasvaLit 16/12/2015 à 23:50 Reply

    Ca je n’en doute pas. J’ai déjà repéré quelques bons titres grâce à toi. Notamment celui-ci que je n’aurais sans doute jamais déniché. Moi qui aime les beaux objets, ça aurait été dommage.
    Merci au fait pour tes réponses aux commentaires, c’est très agréable de pouvoir communiquer.

    • nymeria 17/12/2015 à 14:31 Reply

      C’est vrai qu’une belle couverture, ça joue beaucoup quand même. Je ne serais pas futile au point d’acheter un livre pour sa couverture mais c’est indéniablement un plus.
      De rien pour les réponses. ^^ A la base, j’ai créé ce blog pour pouvoir échanger parce que je n’ai pas énormément de lecteurs autour de moi. Ca peut sembler bête, mais je suis toute joyeuse quand je vois que j’ai un nouveau commentaire 😀 Alors surtout, merci à toi de prendre le temps de commenter !

  4. SarasvaLit 17/12/2015 à 15:12 Reply

    Je n’ai jamais acheté un livre uniquement pour sa couverture mais il arrive quand même parfois que ce soit le facteur décisif. Je ne sais pas vraiment résister à la tentation et je consacre du coup une bonne partie de mon budget à l’achat de livres. Sauf que je suis arrivée à un point où j’ai plus de livres que le temps de les lire.
    J’aime toujours autant lire mais c’est un passe-temps trop solitaire et le manque de relations sociales se faisait ressentir. C’est pour ça que je me suis inscrite sur Livraddict, que j’ai commencé un blog pour organiser mes lectures et que je me balade sur les blogs des autres.
    Ce qui m’a attiré dans tes chroniques, c’est que ce sont des titres vraiment variés, qui sortent un peu de ma zone de confort. Je ne suis guère diffciile en matière de lecture (tous les styles me conviennent sauf peut-être les thriller) mais quand je cherche un nouveau livre à lire, je suis toujours attirée par les mêmes types de livres dans les librairies. certes je les apprécie mais cela devient redondant à force.

    • nymeria 17/12/2015 à 22:54 Reply

      Un facteur décisif, c’est tout à fait ça ! J’en viens à repèrer les couvertures illustrées par tel dessinateur que j’affectionne et au final ça pèse dans la balance.
      Oui, je comprends ton ressenti et je le partage. Quand il n’y a pas de lecteurs autour de soi avec qui échanger, on finit par s’isoler dans ses bouquins. Ce qui est dommage parce que la littérature est tellement riche !
      J’aime bien lire de tout, même si j’ai des genres de prédilection. La SFFF par exemple. Mais j’adore aussi la littérature américaine, les romans historiques, les drames… C’est redondant de se cantonner à un seul genre, comme tu le dis. J’espère qu’on pourra échanger sur nos lectures à l’avenir ! Je zieuterais ton blog régulièrement ^^ Bienvenue à toi dans l’univers bloguesque 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :