Cuilin GE & Jinglu Wu – Les raisins sauvages

les raisins sauvagesDate de parution : 06/05/2016
Editions : Fei
ISBN : 978-23-59662-46-7
Nbr de pages : 30
Prix constaté : 14.90€

Résumé :
Dans un lointain village chinois, vivait une jolie petite fille, gardeuse d’oies. Elle chérissait ses oies qui étaient ses seules amies.
Elle vivait chez sa tante qui avait une petite fille aveugle du même âge. Jalouse, elle jeta du sable dans les yeux de sa nièce. La petite gardienne d’oies partit dans la montagne et trouva le raisin sauvage, la seule plante capable de guérir la cécité.
De retour au village, elle guérit sa petite cousine, les paysans, et apporta paix et joie dans le village.

Impressions :
Ce très joli conte pour enfants est initialement paru en 1956 en Chine et a bénéficié d’un tel succès que plusieurs illustrateurs ont voulu rendre hommage à la douce histoire de Ge Cuilin. Les éditions Fei ont choisi de publié la version définitive de cet œuvre. Celle dont l’auteur avait le plus adhéré aux illustrations. Et il est vrai que la douceur du trait de Wu Jinglu colle parfaitement au personnage et à sa bienveillance.

  Cet album nous conte l’histoire de la petite gardeuse d’oies, une petite fille orpheline, élevée par sa méchante tante qui jalouse la beauté et les jolis yeux de sa nièce, sa propre fille étant aveugle. Suite à une méchanceté de ladite tante, la petite gardeuse d’oies devient aveugle à son tour et décide de partir dans la montagne pour trouver les fameux raisins sauvages, qui seraient capables de rendre la vue ! La voilà partie dans un périple dangereux accompagné d’une de ses fidèles oies…

  Petit récit initiatique, « La petite gardeuse d’oies » cherche à mettre en avant des valeurs fondamentales telles que la bonté, l’abnégation et le pardon. Durant son voyage, la petite fille vient en aide aux gens qu’elle rencontre et ne nourrit aucune haine envers sa tante qui lui a fait du tort. Comme on le voit souvent dans les contes, sa bienveillance à l’égard d’autrui est récompensée par le dieu de la montagne, preuve qu’il ne faut pas garder rancœur aux gens qui nous entourent.

  Les dessins sont d’une rondeur enchanteresse. On sent la joie qui découle des illustrations de Win Jinglu qui choisit de nombreuses couleurs chaudes pour appuyer le récit. La faune et la flore est également très représentée. Les animaux virevoltent autour de l’enfant et montre que pour vivre en harmonie, il faut respecter son prochain mais aussi la nature. Une très jolie édition qui devrait émerveiller les enfants.

Verdict : Bonne pioche

bonne-pioche

Publicités

Tagué:, , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :