Archives de Tag: Manga

Yoshiaki SUKENO – Twin Star Exorcists, tome 2

twin-star-exorcist-2-kaze7 tomes en cours de parution au Japon
Titre original : Sousei no Onmyouji, book 2 (2014)
Date de parution : 06/05/2015
Editions : Kazé
ISBN : 978-2-82032-049-0
Nbr de pages : 192
Prix constaté : 6.99€

Résumé :
Rokuro refuse de devenir Onmyôji, tandis que Benio ne vit que dans un seul but : anéantir tous les Impurs. Leur destinée commune leur impose néanmoins de devenir le couple qui donnera naissance au plus puissant des Onmyôji ! Contraints par leur supérieur, maître Arima, d’habiter ensemble, ils s’aperçoivent très vite qu’ils sont loin d’être un duo harmonieux ! Mais voilà qu’un soir, sur le chemin du retour, Benio tombe sur l’Impur qu’elle recherchait depuis des années afin d’assouvir sa vengeance…

Impressions :
L’intrigue progresse rapidement dans ce second tome. A l’aide d’un retour dans le passé de Benio, le mangaka nous explique les raisons de son acharnement à vouloir à tout prix devenir la meilleure exorciste. Et aussi pourquoi elle affiche toujours cet air stoïque comme si rien ne la touchait. Beaucoup d’émotions dans ce tome, de quoi commencer à s’attacher aux personnages. On sent leur fragilité et on a envie de les soutenir. Surtout que ce passif sombre est allégé par une atmosphère bon enfant avec des petites saynètes du quotidien plutôt amusantes. J’adore la tête de Seigen quand il courate Rokuro, ça vaut son pesant de cacahuètes.

  Le mystère entourant les impurs et leur mutation commence doucement à se mettre en place. L’action est, quant à elle, toujours très présente. La mise en scène se veut dynamique, les batailles décortiquant les mouvements des personnages pour plus d’impact. L’apparition d’un ennemi bien coriace apporte un peu de piment et donne lieu à de belles scènes de combat, que j’ai trouvé par ailleurs un peu moins brouillon. Un nouveau personnage clé fait son apparition, lié au passé de Rokuro et de la tragédie d’Hinatsuki. Entre révélations, rigolade et combats, on ne s’ennuie pas dans ce second tome !

Verdict : Bonne pioche

bonne-pioche

Publicités

Yoshiaki SUKENO – Twin Star Exorcists, tome 1

twin-star-exorcist-1-kaze7 tomes en cours au Japon
Titre original : Sousei no Onmyouji, book 1 (2014)
Date de parution : 06/05/2015
Editions : Kazé
ISBN : 9782820320483
Nbr de pages : 193
Prix constaté : 6.99€

Le site dédié !

Résumé :
Rokuro refuse de devenir Onmyôji, tandis que Benio ne vit que dans un seul but : anéantir tous les Impurs. Leur destinée commune leur impose néanmoins de devenir le couple qui donnera naissance au plus puissant des Onmyôji ! Contraints par leur supérieur, maître Arima, d’habiter ensemble, ils s’aperçoivent très vite qu’ils sont loin d’être un duo harmonieux ! Mais voilà qu’un soir, sur le chemin du retour, Benio tombe sur l’Impur qu’elle recherchait depuis des années afin d’assouvir sa vengeance…

Impressions :
Il y a comme un petit air de « Blue Exorcist » dans le dernier manga de Yoshiaki Sukeno et pour cause, le manga met lui aussi en scène de jeunes exorcistes. Bien que moins original que son confrère, ce petit shônen se laisse lire et devrait faire le bonheur des ados qui découvriraient le genre. Si vous êtes un habitué du shônen par contre, vous risquez d’être moins emballé par le côté classique de l’intrigue. Jugez plutôt : deux collégiens que tout oppose, une jeune fille de bonne famille et un orphelin au passé trouble, découvrent qu’ils sont les « twin star exorcists », deux exorcistes qui donneront naissance au plus puissant des onmyoji ! Bien sûr, les deux s’entendent comme chien et chat et n’ont aucunement l’intention de se marier dans le futur…

tse1

  On nage en terrain connu avec ce premier tome. Une bonne dose de fantastique, de combats, de dépassement de soi avec une petite touche d’humour pour agrémenter le tout. Très orienté action, ce premier tome met assez rapidement en place les enjeux du manga. On se doute que la relation Rokuro-Benio sera au cœur de l’intrigue et que les exorcismes seront légion. C’est dynamique à l’image des cases surchargées qui ne laissent pas de place à la contemplation. Normal pour un shônen. Les scènes de combat ont du coup tendance à être un peu brouillon malgré un trait assuré. Mais rien de bien méchant au demeurant.

tse2

  L’aspect fantastique est très réussi. L’onmyôji, art religieux et folklorique typiquement japonais est très bien amené et expliqué. Avec sa cohorte de démons titanesques et ses nombreuses incantations, on n’a pas le temps de souffler. L’aspect dramatique du manga se dessine avec le passé obscur de Rokuro, ce qui s’oppose assez bien à son caractère de personnage chevaleresque qui se la raconte. A l’opposé Benio est très peu expressive, toujours sur la réserve, ce qui rappelle l’idée de m’onmyôdo : l’union du yin et du yang… Bref, bien qu’il ne révolutionne pas le genre, « Twin star exorcists » est un shônen sympathique pur jus. Du suspense, de l’humour, du fantastique, du nekketsu, de quoi plaire au plus grand nombre.

tse3

Verdict : Bonne pioche

bonne-pioche

A savoir : un anime est en cours de production et devrait débuter en avril !

Nouveautés manga – Mai 2015

MandarakeUne de mes résolutions de l’année dernière était de vous parler plus de mangas. Avec pas moins de 150 sorties par mois tous éditeurs confondus, ça peut vite devenir difficile de faire un choix. Quand on poursuit déjà un certain nombre de séries comme moi (je ne vous dirais pas le chiffre exact, histoire de préserver votre santé mentale :P), on devient forcément plus exigeant et avant de décider d’en commencer une nouvelle, on veut être sûr de tomber sur le bon numéro. Du coup, je recense personnellement les nouvelles sorties, histoire de voir ce qui pourrait être intéressant. Je me suis donc décidée à lancer un nouveau rendez-vous mensuel, où l’on pourrait échanger sur les nouveautés mangas. Les lister, les commenter, donner son avis, vous comme moi parce que j’aimerais vraiment que ce rendez-vous devienne interactif, pas juste un planning des sorties qui n’apporte rien à personne. Voici donc un petit résumé des nouvelles sorties mangas de ce mois de mai avec mes premières impressions. Ce que je retiens, ce que j’oublie ou ce que je garde dans un coin de ma mémoire pour plus tard !

Shôjo/Josei

my-teen-love-1-pikaMy teen love de Fujisawa Shizuki chez Pika (8 tomes, série finie)
Miu, 17 ans, vit seule avec son père depuis le départ de sa mère. Elle assume seule les tâches ménagères et peine à profiter de sa vie de lycéenne. Lorsqu’un nouvel élève arrive dans sa classe, toutes les filles tombent sous son charme, mais Miu s’aperçoit rapidement qu’il s’agit de son ami d’enfance qu’elle n’a pas revu depuis plusieurs années.

A priori un shôjo classique. Le trait a l’air plutôt agréable, typique avec ses personnages aux grands yeux. L’histoire rappelle bon nombre d’autres shôjos. 8 tomes, ce n’est pas encore trop long mais si le pitch ne s’étoffe pas un peu, on risque vite de s’ennuyer. Next !

last-game-1-paniniLast game de Shinobu Amano chez Panini (7 tomes, série en cours)
Yanagi a tout pour lui dans la vie : élégance, famille fortunée, réussite scolaire… Bref, il est le roi du monde ! Mais bientôt, son statut est remis en cause par l’arrivée de Kujo, une jeune fille austère qui ne tarde pas à le battre à plate couture aux examens ! Yanagi cherche alors un moyen de se venger…

Le principe du « qui aime bien châtie bien » et d’esprit compétition qui tourne en amourette. Un fond d’humour j’imagine. Le manga possède de très bons retours sur goodreads & cie. Le trait est assez frais, mais pour qui a lu quantité de shôjos, je ne me vois pas me jeter sur celui-ci…

mariage-mode-emploi-1-soleilMariage, mode d’emploi de Fujii Mitsuru chez Soleil (3 tomes, série finie)
Haruka, Miho et Kanuma ont passé les 30 ans et ne sont toujours pas mariées. Entre tromperies, cocuages et réconciliations, la vie amoureuse d’une trentenaire n’est pas de tout repos. Et même si leur carrière commence enfin à décoller, il ne faudrait pas que leur vie sentimentale vienne tout gâcher, ni même l’inverse ! Suivez le récit sans concession de la vie de ces trentenaires jusque dans leur intimité !

Malgré le titre un brin gnangnan, celui-ci m’intéresse. Les josei se font plutôt rares et ça change un peu des amourettes de lycéennes. Complet en 3 tomes, c’est plutôt une bonne chose aussi. Je me le garde dans un petit coin de l’esprit !

Shônen

The-Ancient-Magus-Bride-1-komikkuThe ancient magus bride de Koré Yamazaki chez Komikku (3 tomes, en cours)
Chise à le pouvoir spécial de voir des choses que d’autres ne peuvent voir. Un magicien étrange, dont la tête est un crane tout aussi bizarre, est le premier à déceler le don de Chise. Il achètera cette jeune fille à des enchères au Japon pour la modique somme de 5 millions de livres sterling. De retour ensemble en Angleterre, Chise deviendra l’apprenti du magicien et est supposée l’épouser dans le futur. Le pouvoir spécial de Chise est appelé “Slay Beca” et permet de produire et d’émettre énormément de magie. Un pouvoir rare et de valeur qu’elle va devoir apprendre à maitriser pour survivre car “Slay Beca” demande beaucoup d’énergie et peut conduire à la mort…

Acheté et déjà lu, ce titre m’a beaucoup plu ! Ce manga a pas mal de succès au Japon malgré ses trois petits tomes sortis. L’histoire est intrigante, les dessins sont beaux et le concept magique bien exploité soulève pas mal de questions. Du tout bon pour ce premier tome !

twin-star-exorcist-1-kazeTwin star exorcists de Sukeno Yoshiaki chez Kazé (5 tomes, série en cours)
De génération en génération, les exorcistes luttent contre les forces démoniaques. Parmi ces combattants, le jeune Rokuro fait office des plus talentueux. Mais traumatisé par le massacre de son foyer par des démons, il ne veut plus entendre parler d’exorcisme. Jusqu’à sa rencontre avec Benio, une jeune exorciste qui comme lui semble animée par la vengeance…

Les deux premiers tomes sont sortis simultanément. J’ai eu l’occasion de lire le premier tome et j’ai été agréablement surprise. La mise en page est dynamique, c’est bourré d’action et d’humour malgré un pitch pas follement original. De quoi passer un bon moment.

rin-1-delcourtRin d’Harold Sakuishi chez Declourt (9 tomes, série en cours)
Jeune adolescent timide de 16 ans, Norito n’a qu’un rêve : devenir mangaka ! Ses débuts sont assez laborieux, mais pour plaire à la belle Asune, il redouble d’efforts. Rin, 16 ans, a été repérée par une agence de jeunes Idoles. Même si ses talents de médium font parler d’elle, elle refuse la célébrité. Bien qu’improbable, leur rencontre semble inévitable et pourrait bien bouleverser leur avenir…

Le nouveau manga de l’auteur de Beck. Depuis Bakuman, j’ai l’impression que ces histoires d’apprentis mangakas ont le vent en poupe. Avec 9 tomes déjà parus et la série toujours en cours, on peut craindre une longue série (j’ai adoré Beck mais avec ses 34 tomes, on en voyait plus la fin).Le pitch ne me convainc pas vraiment et à moins que l’on me dise que c’est super génial sur la durée, je me vois mal lire Rin.

heroic-legende-arslan-1-kurokawaThe heroic legend of Arslan d’Arakawa Hiromu chez Kurokawa (3 tomes, série en cours)
À la frontière de l’Orient et de l’Occident se trouve le prospère royaume de Parse, tenu d’une main de fer par le redoutable roi Andragoras. Avec sa frêle carrure et son maniement approximatif des armes, difficile pour le jeune prince Arslân de revendiquer son statut d’héritier au trône. Alors âgé de 14 ans, il va prendre part à sa première bataille afin de repousser l’envahisseur lusitanien dans la plaine d’Atropathènes. Un jour marqué du sceau de l’infamie qui fera basculer à jamais son destin et celui du royaume de Parse.

Un nouveau manga d’Arakawa Hiromu. A qui l’on doit Full Metal Alchemist et Silver Spoon ! On est tout de suite intéressé ^^Bon, l’histoire n’est pas d’elle mais d’une auteure japonaise qui a écrit le premier tome d’Arslan en 1986 ! Et le cycle n’est toujours pas fini à ce jour. La mangaka ayant Silver Spoon en parallèle, le manga n’avance pas vite, on en viendra vite à ronger son frein. Mais pas de quoi bouder cette nouvelle série d’héroic fantasy !

Seinen

accel-world-1-ototoAccel World de Reki Kawahara chez Ototo (6 tomes, série en cours)
En 2056, le monde a bien changé. Chacun utilise dorénavant un terminal portatif appelé Neuro-linker, permettant d’être connecté en permanence à des réseaux virtuels.
Mais certaines choses ne changent pas. Il existe toujours des enfants qui servent de souffre-douleur à d’autres. Haruyuki, collégien petit et enrobé, est un enfant qui souffre de cette persécution. Pour échapper à son triste quotidien, Haruyuki passe régulièrement du temps sur un réseau local, à jouer et exceller à un jeu de squash. Un jour, la très populaire Neige Noire, lui adresse la parole.
« Ne souhaiterais-tu pas aller encore plus vite, jeune homme ? »
Neige Noire lui propose de rejoindre un mystérieux programme, le Brain Burst.
Haruyuki, ayant pris connaissance du secret du monde accéléré, décide de combattre en tant que chevalier de Neige Noire !

Tiré du light novel du même nom, déjà décliné en anime, Accel World est typiquement le genre de manga qui ne m’attire pas. On sent le côté commercial du concept et j’avais testé l’anime qui ne m’avait pas plu. Next !

another-1-pikaAnother de Kiyohara Hiro chez Pika (4 tomes, série finie)
En 1972, Misaki, collégien populaire, meurt brutalement dans un accident. Choqués, ses camarades décident de faire comme s’il était en vie. Vingt-six ans plus tard, Kôichi est transféré dans la même classe. Rapidement, il perçoit une atmosphère sinistre entre les autres élèves et s’interroge sur une jeune fille prénommée Misaki.

Tiré d’un roman, décliné lui aussi en anime. Le pitch est intéressant et il y a un petit côté horrifique qui sort de l’ordinaire. Le problème, c’est que pour ce qui est de l’anime, ça devient vite n’importe quoi. Du coup, pas vraiment tentée par le manga.

orbitaria-1-dokiOrbitaria de Ooi Masazaku chez Doki Doki (4 tomes, série finie)
Al, fan de mécanique, et ses amis sont internes dans un collège a priori tout ce qu’il y a de plus normal. Mais le jour de leur fin d’études, à peine sortis de l’établissement, ils vont faire face à la « vraie vie » et subir un processus de « sociabilisation » au terme duquel ils seront séparés en deux classes : les administrateurs et les travailleurs. Ils réalisent alors que l’enceinte dans laquelle ils étaient confinés n’était en fait qu’une infime partie d’un gigantesque robot, un « orbitaria ». Peu à peu, ils comprennent que ce robot forme un État à lui tout seul, jadis mouvant mais aujourd’hui immobilisé. En se rebellant contre le destin qu’on lui a tracé, Al va vivre les aventures les plus périlleuses !

Il y a un petit côté SF dans le pitch qui m’attire. Par contre le trait a l’air un peu brouillon et l’aspect mécha peut vite devenir périlleux. A voir (4 tomes, c’est assez court).

EX-VITA-1-tonkamEx-Vita de komi Shinya chez Tonkam (2 tomes, série finie)
En 2050, le monde a changé́ avec la découverte de la pierre anti-gravité. Depuis, on a construit des androïdes à l’apparence et à la conscience humaine mais dont la durée de vie est limitée à 4 ans. Minami, policière et tête brulée, va profiter d’Alma sa co-équipière androïde pour se lancer dans des enquêtes excitantes. Mais elle découvre finalement une criminalité inattendue.

Moui. Des héroïnes badass et une équipière androïde, ça sent le fan service… Je passe mon tour.

sangsues-casterman-01Sangsues de Daisuke Imai chez Casterman (5 tomes, série finie)
Yoko s’est évaporée. Invisible, elle a cessé d’exister aux yeux de la société. Elle vit chez vous pendant votre absence, allant d’un appartement à un autre, Yoko est une sangsue. Alors qu’elle se croit seule dans son cas, elle découvre un monde parallèle où la violence est omniprésente. Car les sangsues se disputent leurs nids dans des guerres de territoire meurtrières.

Ah ! Voilà un résumé qui m’interpelle. Un peu d’originalité. Le trait a l’air soigné, typiquement seinen comme j’aime. En plus la série est déjà finie en 5 tomes. Reste à voir comme le mangaka va exploiter son pitch. Je note !

Bon, voilà pour le petit tour d’horizon des nouveautés de mai. A vous maintenant de me dire ce que vous avez aimé, ce qui vous fait envie ou tout le contraire, bref exprimez-vous ! Echangeons entre mangavores 😀 (et n’hésitez pas si vous avez des suggestions ou autres à propos de ce rendez-vous, je suis tout ouïe).

clin d'oeil

TAG : Le Super TAG des Mangavores

  96433053_oVu que ma super résolution de vous parler plus souvent de mangas est tombée dans les orties *aïe* (oui, j’invente :P), voici un petit Tag très sympathique que j’ai découvert chez « Light’s book » et qui m’a paru de rigueur si je voulais relancer l’affaire (parler plus souvent de mangas, on suit au fond de la classe :P). Bref, amis des mangas n’hésitez pas à vous manifester pour qu’on discute entre mangavores ! Et histoire de rendre à César ce qui est à César, vous pourrez retrouver à l’origine de ce TAG, le blog « Read us !« 

1. Ton premier manga, c’était quoi ?
Pffiou ! Alors là ! Ca remonte, je ne me souviens pas spécifiquement, mais parmi les premiers mangas que j’ai acheté il y avait « Card Captor Sakura », « Evangelion » et « I’ll ». On avait pas beaucoup le choix en hypermarché à l’époque. Fallait aller dans les boutiques spécialisées pour trouver son bonheur, rien à voir avec maintenant.

ccsillevangelion 1
2. Fréquentes-tu ces petites boutiques qui vendent des mangas, mais aussi des DVDs, des figurines et plein d’accessoires concernant les mangas ?
Non, au début parce qu’il n’y en avait pas près de chez moi et maintenant parce qu’on ne trouve ce genre de boutique qu’en centre-ville et que c’est la galère pour s’y rendre (pas de place où se garer, en plus c’est payant ou alors faut prendre le bus).

3. Empruntes tu les tomes de tes séries ou les achètes-tu ?
Les deux. J’emprunte quand c’est très long, que je veux essayer ou tout simplement que ça ne m’intéresse pas suffisamment pour acheter (parce que c’est un sacré budget à gérer quand même). Genre les One Piece. J’aime beaucoup, mais +70 tomes en cours, y’a juste pas moyen !

4. Si là tout de suite, on te propose d’acheter trois mangas, que choisiras-tu ?
Faut que je rattrape les « The top secret » de Reiko Shimizu qui commencent à ne plus être trouvables, donc je choisirais sûrement ça. Et la suite de « Montage » aussi parce que les 3 premiers tomes étaient sympas. Pour finir « Detective Ritual » qui n’est malheureusement plus édité et que j’aimerais beaucoup lire.

top secret 7detective ritualmontage 4

5. Quelles sagas suis tu (non terminées, bien sûr) ?
Gangsta, Silver spoon, Bride stories, le pavillon des hommes, Space brothers, A fleur de peau, Fleur millénaire, Blue exorcist, Yukito, Nobles paysans, Magi, etc. Y’ en a beaucoup trop pour toutes les citer !

fleur millénaire 6yukito 2gangsta 4nobles paysans
6. Tes mangas préférés ?
« Le pavillon de hommes » parce que j’adore le trait de Yoshinaga et l’histoire moitié historique moitié uchronie, « Nana » qui n’a malheureusement jamais connu de fin mais qui offrait un shôjo mature, avec de « vrais » personnages, « REAL » de Takehiko Inoué parce que c’est juste et émouvant, « Full Metal Alchemist » pour le mélange d’humour, de personnages attachants et d’action. Et biensûr, l’incontournable « Monster » qui revient en question 11…

pavillon des hommes 9nanafullmetalreal
7. … et ceux que tu détestes ?
Détester est un terme un peu fort mais je n’aime pas « Black Butler » qui manque de scénario et brasse beaucoup d’air. Je n’avais aussi pas aimé « Mitsuko attitude » que j’avais trouvé trop moralisateur et pas drôle du coup. Et les shôjo du genre de « L’amour à tout prix » qui portent un message assez ambigü et malsain sur le viol (et une mauvaise image de la femme en général).

black butlermitsuko 1amour à tout prix
8. Quelles séries dans ta Wish-list ?
« Toutes nos condoléances » chez Black Box parce que ça a l’air rigolo, « Le maitre des livres » chez Komikku (parce que bon, on met à l’honneur des livres quoi !) et « Appelez-moi hôtesse » chez Black Box également, parce que ça manque de josei dernièrement.

toutes nos condoléeances 1maitre des livres 1hôtesse 1
9. As-tu un mangaka fétiche ?
Plusieurs en fait. Je lis (presque) tout ce qu’ils publient : Naoki Urasawa, Takehiko Inoue, Usamaru Furuya, Inio Asano et Hiromu Arakawa.

10. Ton personnage de manga favori ?
Ah! Le casse-tête ! ^^ J’aime bien les persos qui ont un peu la classe du genre de Portgas D. Ace dans One Piece ou Nicolas dans Gangsta. Mais j’aime aussi ceux qui sont débilous et me font rire comme Mutta dans Space Brothers ou Aladin dans Magi.

55tumblr_static_tumblr_mm1qoqdvqo1rl664jo1_1280

mutta

aladdin
11. Quel manga conseillerais-tu à quelqu’un qui veut commencer à en lire ?
« Monster » pour prouver que le manga ce n’est pas que du vide ! Ce manga mériterait une adaptation télévisée tant il est bien fait. Et aussi « Real » pour les mêmes raisons. Takehiko Inoue sait me filer le frisson quand je lis son manga. Version plus light, je conseillerais « Silver spoon » parce que c’est frais, tordant et qu’on apprend plein de choses sur la ferme et l’agriculture en général !

monstersilver spoon 1
12. Si tu te lançais dans l’écriture d’un manga, quel en serait l’histoire et le genre ?
Une histoire de SF peut être parce qu’on en voit peu, ou bien un thriller. Par contre, l’histoire, je n’y ai pas vraiment réfléchi. Mais j’adorerais lire un jour un roman/manga qui m’introduit des personnages, me les fait apprécier et puis *bang* ils sont tous assassinés et là la véritable histoire débute… Parce qu’on s’attend forcément toujours à ce que le héros de l’histoire s’en sorte, sinon il n’y aurait plus d’histoire. J’aimerais bien qu’un auteur ose prendre des risques…

13. Es tu déjà allé(e) à la Japan Expo ? Si non, voudrais-tu y aller ?
Non, jamais. Parce que je n’aimerais pas y aller toute seule et je n’ai pas de proches qui aiment les mangas… Mais j’aimerais bien tenter un jour, of course !

14. Si tu devais faire un cosplay d’un personnage de manga, ce serait ?
Pfff! Moi, en cosplay XD Ca va pas le faire. Mais tant qu’à le faire, autant se marrer. Pourquoi pas me déguiser en Lady Oscar ? (Oui, mes références datent !).

oscar
15. Regardes tu des animés ?
Oui, des tonnes. Que ce soit des comédies, du fantastique, de l’horreur, des méchas. Je regardais des animes bien avant de lire des mangas, j’ai toujours aimé ça depuis Sailor Moon et les chevaliers du zodiaque ! Je continue à zieuter les sorties à chaque saison, j’en mate plus que de séries tv je crois. Le seul truc que je n’aime pas, ce sont les animes ecchi, mais j’aime bien les trucs complétement barrés genre Space dandy ou Trapèze (oui, j’aime les AVNI XD).

16. Tu nous offres un gif animé manga pour terminer ?

51

C’est plus un gif anime mais bon…

Hiroshi TAKANO & Akio KIKUCHI – Dr. DMAT, tome 1

dr dmat 1Tome 1/7 Complet
Titre original : Gareki no shita no Hippocrates (2010)
Edition : Kazé
Collection : Seinen
ISBN : 978-2-82030-765-1
Nbr de pages : 202
Prix constaté : 7.99€
Un extrait ici !

Résumé :
Médecin généraliste, Yakumo Hibiki se voit affecté à la DMAT : la Disaster Medical Assistance Team, une unité de “super-urgentistes” aux méthodes exceptionnelles. Uniquement appelés à agir dans des conditions extrêmes, ses membres doivent réagir vite et savoir toujours garder leur sang-froid face aux accidents. Plongé dans cette cruelle réalité dont il ne soupçonnait pas l’existence, Hibiki va devoir affronter ses doutes et ses peurs, car à la moindre hésitation, c’est la mort des victimes en sursis…

Impressions :
Tout comme la vague de séries médicales qui ont déferlés sur nos écrans il y a quelques années, les mangas ont eux aussi subi ce buzz et on a vu fleurir un certain nombre de mangas se déroulant dans l’univers hospitalier. « Team Medical Dragon », « Dr Koto », « La main droite de Lucifer », pour ne citer que ceux publiés en France et maintenant « Dr. DMAT » chez Kazé. DMAT est l’acronyme de Disaster Medical Assistance Team soit les fameuses équipes qui interviennent lors de catastrophes naturelles ou humaines. Je suis sûre que vous avez déjà vu ces équipes à l’œuvre lors d’un épisode d’Urgences ou de Grey’s anatomy par exemple. Ça vous rappelle quelque chose ? La DMAT intervient, classe les blessés selon un code de couleurs appelé triage où l’on se charge de séparer les cas les plus graves des autres, puis soigne les victimes avec les moyens du bord. Eh bien voilà ce que propose Dr. DMAT, nous faire partager le quotidien d’un médecin généraliste, plongé un peu contre son gré dans les DMAT.

  Autant vous le dire tout de suite, j’ai trouvé ce premier tome très bon et je compte bien continuer l’aventure. Le plus important dans un manga médical, c’est que le scén ario et les cas mis en scène soient plausibles et compréhensibles pour le lecteur, ce qui est heureusement le cas avec Dr DMAT. Le manga est saisissant de réalisme, aussi bien par le dessin que par les situations mises en scène. Le trait appuyé et vif d’Akio Kikuchi apporte une vraie dynamique au récit. Les visages sont expressifs, les mouvements des personnages fluides, on aurait presque l’impression de regarder un épisode de série. C’est nerveux et le dessinateur transmet bien l’urgence des situations ainsi que l’horreur et la pression nerveuse qui pèsent sur les personnages. A côté de ça, les deux auteurs ont pensé à introduire des petites scènes plus légères, qui permettent de relâcher la tension et mettent un sourire sur les lèvres. Bref, c’est très réussi visuellement et si vous aimez le trait « seinen » réaliste, alors Dr. DMAT vous plaira.

  Côté scénario, comme je vous l’ai dit c’est crédible. Ce premier tome met en place l’intrigue en nous expliquant le quotidien de la DMAT, avec ses règles, sa manière d’appréhender le terrain. Le manga étant supervisé par un vrai médecin de la DMAT, on sait que ce que l’on nous montre est réaliste, et c’est d’autant plus soigné que tout est détaillé. En nous introduisant le Dr. Hibiki Yakumo, jeune médecin généraliste qui travaillait bien paisiblement à l’hôpital et qui a du mal à gérer les situations d’urgence, on plonge de plain-pied (tout comme lui) dans cet univers où chaque seconde compte, des vies étant en jeu. Cet anti-héros, un peu perdu de prime abord, nous devient rapidement sympathique parce qu’il est loin d’être parfait justement. Pourtant, on sent qu’il a de l’instinct et beaucoup de potentiel. Certains regretteront peut être quelques facilités éprouvées par le héros, mais rien de bien inhabituel dans le genre. Son bagage familial intrigue également, et j’imagine que l’on en apprendra plus dans les tomes à venir. Bref, un manga qui rend hommage à ces urgentistes de l’extrême qui sont malheureusement de plus en plus souvent appelés, les catastrophes se multipliant. Un seinen saisissant, hyper-réaliste et efficace dans son genre. A découvrir.

Verdict : Avec les honneurs

rock