Jeanne-A DEBATS – Pixel noir

pixelDate de parution : 13/03/14
Edition : Syros
Collection : Soon
ISBN : 978-2-74-851247-9
Nbr de pages : 268
Prix constaté : 15.90€

Résumé :
Pixel est un adolescent solitaire et un crack en informatique. Après un grave accident, son esprit est plongé dans un Virtuel de Repos tandis que son corps est aux mains des médecins. Ce Virtuel est censé prendre la forme d’un campus universitaire dans lequel évoluent les avatars des malades, mais à son arrivée, Pixel découvre un monde sans adultes, sous la coupe d’un ado avide de pouvoir. Et ce n’est pas tout : l’environnement se détraque, il neige en plein été, les journées s’allongent démesurément… Le Virtuel de Repos est en proie à un bug qui risque d’entraîner leur vraie mort à tous.

Impressions :
Connaissez-vous l’expression « tout est bon dans le cochon » ? Eh bien, tout est bon dans « Pixel Noir » aussi ! (Oui, je sais, c’est élégant, n’est-ce-pas ?). J’ai pris beaucoup de plaisir à la lecture de ce roman jeunesse qui, en plus de proposer une intrigue qui tient la route et de revisiter certains classiques, apporte une réflexion intelligente sur des problèmes de société actuels. S’il y a bien une lecture que vous pouvez conseiller à vos ados, c’est celle-ci ! Je ne m’attendais pas à découvrir autant de profondeur dans ce court roman mais j’avoue que j’ai été conquise de bout en bout (attention, je n’entends pas par-là que je le pensais léger mais plutôt que c’était juste un roman divertissant). Pixel noir ou comment se divertir tout en réfléchissant sur des sujets qui font mal. Action !

  Le roman nous entraine dans un futur point trop lointain (en 2119) entre la France et les Etats-Unis où la technologie explore de nouvelles contrées. Le héros du récit, Pixel, balloté entre ses parents divorcés, ne sait pas comment trouver sa place entre une mère génie de l’informatique mais toujours dans sa bulle et un père remarié qui ne sait plus quoi faire de lui. Suite à un incident très grave, voilà notre ado plongé dans une interface virtuelle, le temps que son corps se rétablisse dans le monde réel. Dès son arrivée, celui-ci se rend compte que le cadre n’est pas si reposant et idyllique qu’il devrait l’être. Un bug semble avoir affecté ce virtuel de repos, et Pixel, à travers ses connaissances informatiques, est peut-être le seul à pouvoir sauver tout le monde…

  Le récit commence sur des chapeaux de roue, on est plongé derechef dans cet univers mis à mal où l’on ne trouve pas le temps de s’ennuyer. A l’aise dans les baskets de Pixel, c’est avec une agilité déconcertante que l’on s’identifie au jeune garçon, attachant, malin et tolérant. Le décor est posé rapidement mais les petits détails et clins d’œil font que l’on s’immerge facilement dans ce futur imaginé par Jeanne-A Debats. On sourit quand on rencontre une référence, comme le collège Stephen King, le nom du héros hymne à l’informatique ou l’hommage avoué à « Sa majesté des mouches ». Cette plongée dans le virtuel en rappelle d’autres (au cinéma, en littérature ou dans les mangas) et le roman étant dédié à un public ado, le lecteur ne se trouve pas dépourvu devant des explications nébuleuses, bien au contraire. Bref, le roman nous parle, c’est indéniable.

  En dehors du côté aventure et informatique du roman, Jeanne-A Debats brasse également des thèmes plus sérieux comme l’homosexualité, le suicide chez les jeunes, l’image de soi et la difficulté de se trouver une place dans des familles ne plus en plus souvent désunies. L’auteur en parle avec beaucoup de pudeur, ce n’est en aucune manière poussive, bien au contraire. C’est parfaitement intégré au récit, de manière à ce que le message passe, sans pathos. C’est vraiment bien amené. Les personnages de Solfé et de Sam m’ont beaucoup émue et la fin m’a brisé le cœur. On sent que l’auteur ne cherche pas à couver le lecteur. Comme dans la vraie vie, tout n’est pas forcément bien qui finit bien. Ajoutez à cela une belle plume, fluide mais au style soigné qui ne vise pas la simplicité, le récit proposant un registre soutenu. Bref, une auteure que je vais suivre, assurément. Ça tombe bien, « Métaphysique du vampire » (dédicacé, s’il vous plait !) m’attend sagement dans ma bibliothèque.

Verdict : Nuit blanche

nuit-blanche

Publicités

Tagué:, , , ,

6 réflexions sur “Jeanne-A DEBATS – Pixel noir

  1. Escrocgriffe 11/04/2014 à 22:19 Reply

    « l’homosexualité, le suicide chez les jeunes, l’image de soi et la difficulté de se trouver une place dans des familles ne plus en plus souvent désunies ».

    C’est génial d’arriver à concilier du suspens avec des thématiques aussi fortes !

    • nymeria 22/04/2014 à 17:26 Reply

      Yep, l’auteure sait vraiment y faire ! ^^

  2. dexlivres 12/04/2014 à 13:08 Reply

    Ton avis donne bien envie de le lire ! Et si tout est bon dans ce livre comme tu le dis si bien ^^ je le rajoute à ma wish.

    • nymeria 22/04/2014 à 17:34 Reply

      J’espère que tu auras l’occasion de le lire, c’est vraiment un très chouette roman jeunesse ! 😉

  3. Jennifer 17/04/2014 à 13:00 Reply

    Tu me donne envie de le lire mais j’ai trop de livre dans ma PAL j’espère avoir le temps de le lire un jour 😀
    http://dustofpastel.blogspot.fr/

    • nymeria 22/04/2014 à 17:35 Reply

      Moi aussi, il y a trop de choses qui me font envie, m’enfin je ne vais pas me plaindre. C’est bien d’avoir le choix ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :