Shûzô OSHIMI – Dans l’intimité de Marie, tome 1

dans-intimite-marie-1Titre original : Boku wa Mari no Naka, book 1 (2012)
Traduit par Ryoko Sekiguchi
Date de parution : 23/04/2015
Editons : Akata
Collection : L
ISBN : 978-2369740575
Nbr de pages : 195
Prix constaté : 7.95€

Lire un extrait, pour se faire une idée !

Résumé :
Quand Isao Komori est allé sur Tokyo pour y suivre ses études à l’université, il s’imaginait déjà une nouvelle vie de rêve : jeune adulte et indépendant, avec tous ses potes de fac… Mais sans vraiment comprendre comment ni pourquoi, le voilà déjà seul. Désabusé, il finit par vivre cloitré chez lui. Son seul petit plaisir est de se rendre à la supérette du quartier, pour y admirer la magnifique lycéenne qui s’y rend tous les jours. Mais un soir, alors que, pris par un élan de courage, il décide de la suivre, un curieux événement se produit : la lycéenne remarque sa présence et… Isao se réveille alors, un matin comme les autres, dans la peau de cette jeune fille ?! Il devra désormais se faire passer pour Mari, la fille la plus populaire du lycée ! Un nouvel enfer quotidien commence pour le jeune homme, tandis qu’une énorme question subsiste : puisque lui est rentré dans le corps de Mari, où est passé l’esprit de la jeune fille ?

Impressions :
A la lecture du synopsis du premier tome de « Dans l’intimité de Marie », le moins que l’on puisse dire, c’est que je n’étais pas emballée. Un hikkikomori qui se retrouve catapulté dans le corps d’une lycéenne populaire, c’est la porte ouverte à toutes sortes de déviances : gros plan sur les petites culottes, scènes grivoises et autres joyeusetés typique du genre « fantasme de mâle en rut ». Mais Oh ! Surprise ! Shûzô Oshimi malgré un début un peu hasardeux, ne tombe dans l’écueil du fan service et au contraire nous propose un titre de qualité qui exploite avec justesse des problèmes de société. Avec en toile de fond cette question fondamentale : mais où est passé l’esprit de Marie ?

2

  Si vous aimez les seinen qui se jouent sur des faits de société et mettent en valeur la psychologie de ses personnages, « Dans l’intimité de Marie » devrait vous plaire. Ce premier tome met en place les personnages sans toutefois nous livrer leurs pensées les plus intimes. On découvre ainsi en même temps qu’Isao le quotidien de Marie, la jeune lycéenne sur laquelle il a flashé. Mais se retrouver dans son corps ne veut pas pour autant dire qu’il comprend la jeune fille, celle-ci n’étant plus qu’une coquille vide qu’Isao « occupe ». Ce qui pourrait ressembler à un paradis (habiter le corps de la fille de vos rêves) prend vite une tournure déconcertante, voire alarmante quand le jeune homme se rend compte que Marie n’est plus nulle part.

3

  Le trait de Shûzô Oshimi est très fin, tout en douceur pour les personnages féminins, avec des encrages bien nets. On voit qu’il accorde une importance particulière aux expressions de ses personnages, entre le visage impassible du début d’Isao et celui de Marie-Isao qui découvre son nouvel univers. Les visages sont très expressifs, les cases dynamiques, sans vide ni surcharge, le mangaka mettant l’accent sur les personnages. Pas beaucoup de décor dans ce premier tome, mis à part l’appartement répugnant d’Isao, ce qui apporte un joli contraste avec toutes ces lycéennes en fleur. Contraste que l’on retrouve dans l’apparence négligée d’Isao et celle plus chaste de Marie. Bref, un début intrigant !

Verdict : Avec les honneurs

rock

 

Publicités

Tagué:, , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :