Alex BURRETT – Ma chèvre s’est mangé les pattes

ma chèvre s'est mangé les pattesTitre original : My goat ate its own legs (2009)
Date de parution : 08/01/2015
Editions : Aux forges de Vulcain
IBSN : 978-2-919176-34-2
Nbr de pages : 315
Prix constaté : 18€

Résumé :
Quel lien peut-il bien exister entre une chèvre qui, faute de pattes, est obligée de barboter dans un étang arrimée à un radeau, une femme dont le dernier petit ami était l’ange de la Mort en personne, un abattoir à humains, un guerrier médiéval qui ne sait qui choisir entre sa femme et son chien, un homme indestructible mais qui l’ignore, un couple d’amants littéralement collés l’un à l’autre et qui deviennent des gourous du sexe, et bien d’autres encore ?
L’imagination fantasque d’Alex Burrett !

Impressions :
« Ma chèvre s’est mangé les pattes » est un recueil de nouvelles semi-absurdes et fantastiques comme on en rencontre peu souvent. De nombreux lecteurs n’apprécient pas le format de la nouvelle parce qu’elle ne permet pas un développement très poussé. Mais quand on tombe sur un recueil de ce genre, où qualité rime avec unité, on met bien vite ses présomptions de côté pour savourer pleinement. Ce recueil regroupe 31 petites histoires qui vont de la nouvelle à la novelette et possède une thématique d’ensemble qui constitue un tout : « que se passerait-il si ? ». Ou autant d’hypothèses sorties du cerveau complètement désinhibé d’Alex Burrett !

  On passe donc d’une nouvelle qui nous présente l’enfer comme le nouveau lieu de villégiature à la mode aux plans sur la comète d’un rat qui espère devenir le nouveau meilleur ami de l’homme en passant par l’histoire d’un couple plus que fusionnel qui finit par se retrouver lié par certaines parties de leur anatomie… Ne vous en déplaise, au-delà de l’aspect absurde de certaines histoires qui font rire le lecteur, il y a aussi un aspect grivois et parfois écœurant qui classe ce recueil dans les lectures adultes. Alex Burrett possède une imagination débordante quand il s’agit d’imaginer les retombées de tel ou tel postulat de départ. L’auteur ne s’impose aucune limite : l’amour, la mort, Dieu, les tueurs en série, tout y passe. Et tout est tourné en dérision par la plume caustique d’Alex Burrett.

  Si ces différents textes déclenchent une hilarité irrépressible qui vous fera passer pour une folle auprès des gens qui vous entourent, c’est pour mieux vous asséner une vérité en pleine poire au détour d’une situation loufoque. Prenons l’exemple de la nouvelle « Massacre au cochon d’inde ». Si le texte en surface prête à sourire, le sujet de réflexion qui y est caché nous force à prendre certaines choses en considération. Comme notre rapport à la consommation. Et le sacrifice d’animaux qui en découle. Ça parait logique, mais je suis sûre que peu d’entre nous avait envisagé les choses sous cet angle. Combien de vies sont sacrifiées pour que nous puissions vivre ? Alex Burrett met le doigt où ça fait mal et passe au crible de nombreux sujets qu’il décape à coups de commentaires irrévérencieux.

  Bref, un recueil intelligent et hilarant qui offre une nouvelle vision du monde qui nous entoure à travers des textes farfelus mais non dénués de sens !

Verdict : Nuit blanche

nuit-blanche

Publicités

Tagué:, , , , , ,

5 réflexions sur “Alex BURRETT – Ma chèvre s’est mangé les pattes

  1. Sev 02/06/2015 à 14:29 Reply

    ben dis donc! c’est du lourd! je prends note.

    • nymeria 02/06/2015 à 19:08 Reply

      Oui, c’est du lourd 😀 Les gens ont dû penser que j’étais folle à ricaner toute seule dans le bus. Du coup il essayait de voir la couverture…

      • Sev 03/06/2015 à 09:41

        j’imagine tres bien la scene 😉

  2. Velidhu - Que lire ? 08/07/2015 à 14:43 Reply

    Je viens de le terminer…. je l’ai commencé dans un restaurant et cette histoire de chèvre me faisait tellement rire, que les gens assis à la table d’a côté riaient aussi. J’ai adoré !

    • nymeria 10/07/2015 à 18:05 Reply

      Ravie qu’il t’ait plu 😀 Ce petit bouquin, c’est le bien ! Et il faut favoriser les petits éditeurs. C’est sûr que si on visualise cette chèvre sur sa planche… ça fait rire 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :